L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Comment le virus Ebola arriva en Afrique de l’Ouest

africa-ebola-map

Le trajet du virus Ebola Zaïre. Crédits photo NPR

A mesure que l’épidémie d’Ebola se propage en Afrique de l’Ouest et au-delà, des experts s’interrogent sur les facteurs qui ont rendu possible que le virus qui a apparu en République Démocratique du Congo (ex-Zaïre) il y a 38 ans pénètre en Afrique de l’Ouest et connaisse une propagation telle que l’histoire n’en a jamais vu. Comme d’habitude, c’est du côté des Etats-Unis d’Amérique que des tentatives de réponses sont recherchées. Nos confrères de NPR ont interrogé deux spécialistes de la question.[amazon template=banner easy]

Tout commença au Zaïre

L’écologiste Peter Walsh de l’Université de Cambridge nous invite à remonter dans l’histoire du Zaïre. En 1976, le jeune médecin zaïrois Ngoy Mushola se rend dans un petit village, sur les rives du fleuve Ebola, où sévissait une maladie étrange et inconnue jusque-là.  Des gens mouraient subitement, après avoir montré des signes de fièvre, de vomissement et de maux de ventre. Certains avaient des hémorragies internes.

Des scientifiques ont découvert plus tard qu’un virus était la cause de la maladie. Ils l’ont nommé Ebola Zaïre. Environ 300 personnes en étaient mortes. Puis, environ un an plus tard, Ebola disparut ! Sans que rien de spécial n’ait été fait en termes de traitement.

Ce n’est qu’en 1994 qu’on entendra encore parler du virus, dans la forêt équatoriale de l’Afrique centrale. « Le virus s’en va et revient », déclare Walsh. « Cette année, on le voit ici, l’année prochaine, c’est à 30 kilomètres plus loin ».

L’éruption ouest-africaine

C’était en décembre dernier que cela arriva. Le virus a réussi à traverser le continent, presque 2500 kilomètres, des forêts congolaises à celles de la Guinée. Il a été vite démontré que les décès constatés en Guinée et les symptômes des malades étaient causé par le même virus : Ebola. Mais comment le voyage eut lieu ?

Le spécialiste Peter Daszak avoue que les scientifiques ne savent pas encore avec certitude comment s’est effectuée la migration. Des scientifiques ont découverts des anticorps d’Ebola dans le corps des chauves-souris. Ils ont constaté que le virus se développe dans cet animal sans le tuer. Ils sont arrivés à la conclusion que les chauves-souris sont des vecteurs de la propagation de la maladie à virus Ebola.

Les chauves-souris voyagent beaucoup, parfois sur des centaines voire des milliers de kilomètres. « Les chauves-souris n’ont pas besoin de passeport pour voyager », révèle Daszak à la célèbre National Public Radio américaine (NPR). « Des milliers de chauves-souris migrent à travers les pays…Elles forment des vagues et transportent le virus avec elles. »

[amazon text=Amazon&template=carousel]

Toute l’Afrique de l’ouest sera-t-elle touchée ?

Mais de là à croire que des colonies de chauves-souris sillonnent les pays ouest-africain, en train de distribuer le virus Ebola… « Ces animaux se multiplie beaucoup et forment des populations importantes. Le virus peut se développer partout où il y a la vie sauvage », avertit Daszak. Alors si l’Ebola peut apparaitre en Guinée, il peut aisément émerger ailleurs dans la région ouest-africaine avec ses 150 millions d’habitants.

Un mystère demeure dans les mécanismes de propagation du virus Ebola que les scientifiques n’ont visiblement pas fini de percer. Pour l’instant, ce dont on est certain, c’est la contamination de personne infectée à personne bien portante. Une contagion qui a permis au virus de passer u Liberia au Nigeria, du Liberia aux Etats-Unis et du Liberia à l’Espagne. On ne sait avec certitude comment le virus est passé de la Guinée vers le Liberia et la Sierra Leone par contre. Et les alertes, vraies ou fausses qu’on signale çà et là dans les autres pays ne font qu’en ajouter  la psychose générale causée par le virus Ebola en Afrique de l’Ouest.

K. Agboglati

 

 

7627 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 393 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter