La BRVM et la CCIT sensibilisent sur les opportunités du marché financier régional de l’UEMOA

BRVMLa Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), en collaboration avec l’antenne nationale de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM) a sensibilisé, lors d’une rencontre avec les opérateurs économiques, sur les «Opportunités offertes par le Marché Financier Régional de l’UEMOA». La rencontre fait suite à la signature d’une convention intervenue en 2013 entre la CCIT et la BRVM en vue de renforcer la culture boursière au Togo. Il fallait présenter aux représentants des sociétés togolaises, les différentes opportunités qu’offrent le marché boursier et ses projets futurs.

Les participants ont été édifiés sur les principales sources de financement au marché boursier qui sont de deux ordres, notamment les apports internes mobilisés par les opérateurs économiques et les apports externes provenant des banques, de l’Etat et d’autres institutions publiques. Ils ont eu des éclaircissements sur les apports comparatifs destinés à rechercher des financements pour les projets d’envergure à court et à long termes ainsi que le marché boursier de l’UEMOA dont la mission est d’animer les activités boursières, entre autres, la cotation en bourse et les mécanismes de passation de marché.[amazon text=Amazon&template=mp3 clips]

Pour la directrice nationale de la BRVM, Mme Bitho Nathalie, cette rencontre a permis aux participants de s’informer pour profiter des avantages qu’offre le marché boursier régional en vue de la prospérité des affaires.
Au Togo, les Sociétés de Gestion et d’Intermédiation (SGI) et l’Africa bourse exercent les activités de négociation de valeurs mobilières en bourse et de conservation de titres pour le compte de la clientèle. Elles font aussi de la gestion sous mandat et du conseil financier.
Le Temps/Atop

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article