L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Le Kenya ne veut plus de voyageurs des pays touchés par Ebola

Le Kenya a annoncé samedi l’interdiction d’entrer sur son territoire, à compter de mercredi, aux voyageurs venant de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, principaux foyers de l’épidémie d’Ebola qui a déjà fait près de 1200 morts en Afrique de l’Ouest.

Une affiche de sensibilisation sur Ebola à Monrovia, Liberia (photo AFP)

Une affiche de sensibilisation sur Ebola à Monrovia, Liberia (photo AFP)

La compagnie nationale Kenya Airways – qui n’effectue pas de liaison avec Conakry – a dans la foulée annoncé la suspension de ses vols à destination de Freetown et de Monrovia, à compter de mercredi également.

En Espagne, une personne qui pourrait avoir contracté le virus a été placée en isolement dans un hôpital spécialisé à Alicante (ouest), ont rapporté samedi soir les autorités sanitaires.

«Le patient est hospitalisé à l’hôpital Saint-Jean» à Alicante, «dans un état clinique stable, dans une zone isolée», selon le communiqué. Il s’agirait du premier cas possible d’Ebola en Espagne après la mort du missionnaire espagnol rapatrié à Madrid le 7 août.

De son côté le ministre de la Santé du Nigeria, Onyebuchi Chukwu, a affirmé à des journalistes samedi soir que 12 personnes avaient été testées positives au virus, dont quatre personnes mortes des suites de cette fièvre hémorragique, tandis que 189 autres malades étaient sous surveillance à Lagos et six dans la ville de Enugu dans le sud-est du pays.

«Les malades en traitement ont été transférés dans une nouvelle unité d’isolation d’une capacité de 40 lits fournis par le gouvernement de l’État de Lagos», a-t-il précisé.

Selon lui, cinq des patients ont pratiquement été guéris. Toutefois le médicament expérimental que le Nigeria espérait pouvoir utiliser n’a pas eu l’agrément du Comité d’éthique de la Santé publique du pays.

Le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, a aussi dit avoir formé 800 volontaires chargés d’aider à lutter contre cette épidémie de fièvre hémorragique, «largement sous-évaluée» selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ils vont se déployer dans 57 districts, a indiqué samedi un porte-parole du gouverneur de l’État de Lagos Babatunde Fashola.

Ils ont été formés pour rechercher les personnes ayant été en contact avec les malades, pour la sensibilisation de la population et le traitement de la maladie, a-t-il précisé.

Aucun cas d’Ebola n’a pour l’instant été recensé au Kenya, où quatre cas suspects se sont révélés négatifs, selon le ministère de la Santé.

Tous les points d’entrée du pays

Mais «dans un souci de santé publique», le gouvernement a «décidé de suspendre temporairement l’entrée au Kenya de passagers venant de ou étant passés par les trois pays africains touchés par Ebola, à savoir la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia», a déclaré le ministre kényan de la Santé, James Macharia.

La mesure entrera en vigueur mercredi à 00h00 (mardi 17h00 heure du Québec) et concernera tous les points d’entrée du pays, a-t-il précisé.

Cette décision ne concerne pas les professionnels de santé impliqués dans la lutte contre l’épidémie ni les Kényans revenant dans leur pays depuis ces trois pays, a précisé le ministre. Mais ils feront l’objet «d’un contrôle approfondi (…) et seront si nécessaire placés en quarantaine».

La suspension des vols commerciaux vers le Liberia et la Sierra Leone «est basée sur l’évaluation du risque par le ministère kényan de la Santé», a expliqué Kenya Airways dans un communiqué. Elle sera «effective mercredi 19 août à minuit (mardi 17h00 heure du Québec)», a précisé la compagnie.

Les vols à destination du Nigeria et du Ghana continueront d’être assurés, poursuit Kenya Airways qui précise néanmoins se réserver le droit d’annuler ses vols vers une quelconque autre destination, «si la situation l’exigeait».

Le Kenya avait indiqué fin juillet être en alerte pour éviter une propagation d’Ebola. Il avait précisé que le Service de santé portuaire, également compétent dans les aéroports, était sur le qui-vive et que la surveillance était accrue aux postes-frontière.

L’aéroport international Jomo Kenyatta de Nairobi accueille environ 19 000 passagers par jour venus ou se rendant dans une cinquantaine de pays d’Afrique, d’Europe, d’Asie et du Moyen-Orient.

En cinq mois, l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui s’est déclarée en Afrique de l’Ouest, la plus grave depuis la découverte de la maladie en 1976, a fait 1145 morts, selon le dernier bilan de l’OMS arrêté au 13 août: 380 en Guinée, 413 au Liberia, 348 en Sierra Leone et quatre au Nigeria.

Six personnes infectées sont soignées à Lagos depuis qu’un fonctionnaire libérien,  Patrick Sawyer, a importé le virus le 20 juillet dans la mégapole où il est décédé cinq jours plus tard.

Hors du continent africain, les tests de dépistage du virus d’une détenue d’un centre de rétention écossais, qui était tombée malade et avait été transférée à l’hôpital, se sont révélés négatifs, ont annoncé samedi les services de santé publique.

AFP

1881 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 47 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter