L’actualité vue par Le Temps du Togo

Angola : Filomeno dos Santos incarcéré pour corruption

Le fils de l'ex-président angolais Jose Eduardo dos Santos, Jose…

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Présidentielle 2015 : Branle-bas et discordes à la Coalition Arc-en-ciel

Désigné candidat de la Coalition Arc-en-ciel à la candidature unique de l’opposition à la présidentielle 2015, le choix de Me Dodji Apevon est vivement contesté par deux ténors de la coalition qui dénoncent un « simulacre de vote ». La première salve de contestations est venue de Me Tchassona Traoré du Mouvement des Citoyens pour la Démocratie et le Développement (MCD), auteur de la première salve.  

Dans une lettre envoyée aux sept partis membres de la Coalition, le vieux notaire exprime « son indignation et surprise désagréable profonde d’apprendre par voie de presse, notamment sur Kanal FM le 30 juillet 2014, le vote intervenu contre toute attente au sein de la coalition Arc-en-ciel ».

Me-Dodji-Apévon

Me Dodji Apevon, le leader du CAR dont la désignation crée les discorde.

Il énumère les raisons qui motivent sa contestation de la désignation « au mépris des règles » qui régissent ce rassemblement de l’opposition.

L’argumentaire de Me Tchassona Traoré

Tout d’abord, le président du MCD conteste le principe du vote pour désigner le candidat de la Coalition à la candidature unique à la présidentielle. Les raisons n’éclairent pas le public mais elles expliquent néanmoins que la Coalition Arc-en-ciel est en réalité un rassemblement au pied d’argile qui déroulait sur un volcan de division qui dormait. Voici comment Me Tchassona Traoré explique que la coalition ne peut pas désigner un candidat :

1-    Le principe de vote depuis l’expression des candidatures, n’a à aucun moment fait l’objet de consensus, de même qu’à plusieurs reprises le MCD a exprimé son opposition au principe de vote à la suite des incidents intervenus lors des médiations menées par le président Antoine Folly dans le cadre de la recherche de consensus sur cette question ;

2-    Face aux difficultés éprouvées par la Coalition pour la désignation du candidat après des concertations, plusieurs de nos comptes-rendus font état d’échec du processus ;

3-    A la réunion du 25 juillet 2014, le représentant du MCD a fait connaître de l’inopportunité de convoquer une plénière qui sera consacrée à la désignation à tout prix du candidat de la coalition avant le conclave Arc-en-ciel/CST [pour la désignation d’une candidature unique de l’opposition à la présidentielle 2015, ndlr] ;

TraoreTchassona

Me Tchassona Traoré, le leader du MCD qui déverse ses désaccords en public

4-    La réunion convoquée le 27 juillet 2014 sans ordre du jour, a été maintenu en dépit des excuses et des raisons de portée hautement religieuse avancées par le président Me Tchassona Traoré pour expliquer l’empêchement du MCD à répondre présent à cette réunion.

Mais ce n’est pas la seule raison : le MCD avance une autre qui concerne même la régularité de la mini-élection primaire au sein de la Coalition Arc-en-ciel :

A l’issue de ce simulacre de vote, les résultats rendus publics donnent le CAR gagnant avec 20 points, en deçà de la moyenne absolue. Comme quoi, on peut accepter des choses que l’on reproche au système.

Un score d’une élection en deçà de la moyenne absolue invalide-t-il pour autant le résultat ? Non. Mais cela a suffi au MCD pour tirer les conclusions d’un refus d’un vote validé par 5 partis de la coalition.

Eu égard à tout ce qui précède, ce simulacre de vote intervenu le 27 juillet 2014, pour les raisons évoquées plus haut, ne saurait lui [au MCD] être opposable et traduit tout simplement le désistement de deux candidats au profit du candidat du CAR.

Arc-en-ciel risque de voler en éclats

Par conséquent, le MCD maintient toujours sa candidature  » au sein de la Coalition Arc-en-ciel ». Comprendre : le MCD maintient sa candidature à la présidentielle 2015. Me Tchassona Traoré, dont le parti n’a jamais remporté un seul siège au cours des législatives, et lui-même jamais dépassé 1% lors d’une présidentielle, veut être candidat à la présidentielle. La coalition Arc-en-ciel traverse non seulement une zone de turbulences, mais l’avion commence à partir en vrille.

Professeur Bassabi Kagbara, l’absent qui croit avoir raison

La seconde salve est venue du Professeur Bassabi Kagbara, président du Parti démocratique panafricain (PDP).

Président en exercice de cette coalition, le Professeur sort en trombe.

Je tiens à préciser que je n’étais pas au pays quand la réunion du 27 Juillet s’est tenue. Et en tant que Président en exercice de la coalition je n’ai pas été informé de la tenue d’une telle réunion. C’est par les médias que j’ai appris que Me Apevon a été désigné comme candidat unique de la coalition Arc-en-ciel pour la présidentielle de 2015. Par qui ? Je ne sais ! En ce qui nous concerne au Pdp, cette désignation ne nous engage aucunement ! C’est un non évènement (…). La désignation d’un candidat de la coalition, doit se faire dans les règles de l’art. Deux leaders étaient absents à la réunion du 27 Juillet. Moi je n’ai même pas été informé, bien que je sois encore le président en exercice de la coalition. Vous voyez que la démarche est vraiment déplorable ! Ce genre d’attitude n’est pas de nature à renforcer la cohésion au sein de la coalition. Et c’est bien dommage !

L’avion partait en vrille, et le commandant de bord fait une telle déclaration, c’est dire qu’il a perdu le contrôle, le crash est fort probable.

La Coalition Arc-en-ciel compte 7 partis : Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR), la Convention démocratique des peuples africains (CDPA), l’Union pour la démocratie sociale (UDS-Togo), le Parti démocratique panafricain (PDP), Mouvement des Citoyens pour la Démocratie et le Développement (MCD), Santé du peuple, et le Nouvel engagement togolais (NET).

Parmi ces sept partis, seulement deux contestent la régularité de la désignation du candidat Apevon. Cette candidature devrait se confronter à celle de Jean-Pierre Fabre, candidat virtuel du Collectif Sauvons le Togo (CST) en vue de désigner un candidat unique de l’opposition face au pouvoir.

Selon nos informations, il y a eu un vote au sein de la Coalition pour désigner un candidat. Dodji Apévon du CAR aurait réunit 20 voix contre 19 pour Brigitte Adjamagbo-Johnson.

Vers des candidatures multiples de l’opposition

L’opposition mise sur une candidature unique face au candidat eu pouvoir Faure Gnassingbé à cause du mode de scrutin uninominal à un seul tour qui laisse très peu de chance à l’opposition en cas de candidatures multiples alors que l’élection s’annonce déjà quelque peu verrouillée.

L’opinion était quelque peu dubitative à propos d’une candidature unique de l’opposition. Le fait que déjà même au sein d’une coalition, on n’arrive pas à dégager l’unanimité sur un candidat à la candidature unique, le fait d’être incapable de franchir ce premier palier, dénote de l’impossibilité de trouver une candidature unique face à Faure Gnassingbé.

A cette allure, il va sans dire que l’opposition aura des candidatures multiples à la présidentielle 2015. La machine à perdre vient d’être lancée, de l’avis d’observateurs avertis.

Depuis quelques temps, un conclave se tient entre la Coalition Arc-en-ciel et le Collectif Sauvons Le Togo, avec pour objectif d’avoir une stratégie commune pour la prochaine présidentielle.

Le Franco-Togolais Kofi Yamggane et Alberto Olympio ont déjà fait part de leur souhait de se présenter à ce scrutin, au titre de l’opposition.

K.D.

2388 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 45 times, 1 visits today)

1 comment

  1. Colette A.

    Je peux comprendre que des membres d’une coalition comprenant plusieurs partis connaissent des divergences. Mais comment se fait-il qu’un président en exercice ignore la tenue d’un événement si capital dans son groupe.

Laisser un commentaire

Newsletter