L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Ebola : Peut-on appliquer l’antidote américain sur les malades africains ?

Un traitement contre le virus Ebola a été administré à deux Américains rapatriés à New York. C’est la première fois que le produit a été testé sur des humains et de l’avis des chercheurs, les résultats sont concluants. L’OMS a demandé qu’un comité d’éthique soit mis en place pour évaluer et éventuellement homologuer le traitement américain. En Afrique de l’Ouest où l’épidémie sème la terreur (plus de 900 morts), la nouvelle suscite à la fois espoir et crainte.ebola guinee

La maladie à virus Ebola frappe le Liberia, la Sierra Leone, Guinée et maintenant le Nigéria. Aux Etats-Unis un antidote a été expérimenté sur deux Américains contaminés au Liberia et rapatriés à New York. Les symptômes de l’infection ont été atténués dans l’heure qui a suivi l’administration d’une première dose. Des résultats concluants qui suscitent au sein de la communauté de médecine quelques intérêts. Mais pour les malades du virus et les populations qui en sont menacées, la généralisation du traitement pourrait se buter à certains préalables et d’autres contraintes.

Un sérum produit par une souris

Le sérum qui a été testé sur les patients américains a été produit par une souris en laboratoire. Il n’avait jamais été testé sur des humains mais seulement sur des primates. Il s’agit, selon des experts d’une composition de trois « anticorps monoclonaux produits par une souris, puis « humanisés » par la suite, pour que le corps humain ne les considère pas comme des corps étrangers ».

Les deux personnes traitées aux Etats-Unis étaient des volontaires, eux-mêmes médecins, et dont les avis étaient donc suffisamment fondés pour permettre que leur corps soient utilisés de façon expérimentale dans le cadre de la recherche de traitement contre la maladie. De plus, il faut noter que le traitement a été appliqué très tôt, quelques temps après l’infection et bien avant l’apparition des symptômes. L’efficacité du sérum a pu être testée de cette façon.

Question d’éthique

Il y a quelques obstacles à ce que le traitement expérimental soit appliqué sur des patients africains qui souffrent de la maladie d’Ebola. Administrer le sérum à d’autres personnes confrontées au virus à titre expérimental serait contre « l’éthique médicale » et contre les avis de l’OMS. Il ne s’agit pas encore d’un médicament dont la commercialisation et l’utilisation sur des patients ordinaires soient possibles. Le traitement a besoin d’être homologué suivant les procédures admises en médecine. Les deux Américains non seulement étaient volontairement des ‘’cobayes’’ pour les tests, mais avaient les qualifications nécessaires pour que leur avis soit suffisant en la matière.

On estime que d’ici au début de l’année 2015, le médicament pourrait être traité sur le personnel soignant. Mais il faudra encore beaucoup d’expérimentations avant que le grand public y ait accès. Les normes voudraient que l’on vérifie les effets cliniques sur des centaines de patients avant d’appliquer le sérum sur l’homme, sur la base de prescription médicale.

Ebola n’intéresse pas les grands groupes pharmaceutiques

Ce qui pourrait choquer certains, c’est que le virus Ebola soit apparu depuis 1976 et que jusqu’à ce jour aucun traitement ne soit disponible. L’explication est pourtant simple et peut émouvoir. En 40 ans, l’OMS estime à environ 2000 le nombre de personnes atteintes. Le problème est qu’à la différence des infections bactériennes, les virus ne suscitent pas chez les groupes pharmaceutiques autant d’intérêt. La question est moins liée aux enjeux de santé publique qu’à ceux d’économie et de commerce. Les Etats sont en la matière désarmés et la communauté internationale n’y peut grand-chose.

Joséphine Bawa

2279 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 21 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter