L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Ebola : Peut-on appliquer l’antidote américain sur les malades africains ?

Un traitement contre le virus Ebola a été administré à deux Américains rapatriés à New York. C’est la première fois que le produit a été testé sur des humains et de l’avis des chercheurs, les résultats sont concluants. L’OMS a demandé qu’un comité d’éthique soit mis en place pour évaluer et éventuellement homologuer le traitement américain. En Afrique de l’Ouest où l’épidémie sème la terreur (plus de 900 morts), la nouvelle suscite à la fois espoir et crainte.ebola guinee

La maladie à virus Ebola frappe le Liberia, la Sierra Leone, Guinée et maintenant le Nigéria. Aux Etats-Unis un antidote a été expérimenté sur deux Américains contaminés au Liberia et rapatriés à New York. Les symptômes de l’infection ont été atténués dans l’heure qui a suivi l’administration d’une première dose. Des résultats concluants qui suscitent au sein de la communauté de médecine quelques intérêts. Mais pour les malades du virus et les populations qui en sont menacées, la généralisation du traitement pourrait se buter à certains préalables et d’autres contraintes.

Un sérum produit par une souris

Le sérum qui a été testé sur les patients américains a été produit par une souris en laboratoire. Il n’avait jamais été testé sur des humains mais seulement sur des primates. Il s’agit, selon des experts d’une composition de trois « anticorps monoclonaux produits par une souris, puis « humanisés » par la suite, pour que le corps humain ne les considère pas comme des corps étrangers ».

Les deux personnes traitées aux Etats-Unis étaient des volontaires, eux-mêmes médecins, et dont les avis étaient donc suffisamment fondés pour permettre que leur corps soient utilisés de façon expérimentale dans le cadre de la recherche de traitement contre la maladie. De plus, il faut noter que le traitement a été appliqué très tôt, quelques temps après l’infection et bien avant l’apparition des symptômes. L’efficacité du sérum a pu être testée de cette façon.

Question d’éthique

Il y a quelques obstacles à ce que le traitement expérimental soit appliqué sur des patients africains qui souffrent de la maladie d’Ebola. Administrer le sérum à d’autres personnes confrontées au virus à titre expérimental serait contre « l’éthique médicale » et contre les avis de l’OMS. Il ne s’agit pas encore d’un médicament dont la commercialisation et l’utilisation sur des patients ordinaires soient possibles. Le traitement a besoin d’être homologué suivant les procédures admises en médecine. Les deux Américains non seulement étaient volontairement des ‘’cobayes’’ pour les tests, mais avaient les qualifications nécessaires pour que leur avis soit suffisant en la matière.

On estime que d’ici au début de l’année 2015, le médicament pourrait être traité sur le personnel soignant. Mais il faudra encore beaucoup d’expérimentations avant que le grand public y ait accès. Les normes voudraient que l’on vérifie les effets cliniques sur des centaines de patients avant d’appliquer le sérum sur l’homme, sur la base de prescription médicale.

Ebola n’intéresse pas les grands groupes pharmaceutiques

Ce qui pourrait choquer certains, c’est que le virus Ebola soit apparu depuis 1976 et que jusqu’à ce jour aucun traitement ne soit disponible. L’explication est pourtant simple et peut émouvoir. En 40 ans, l’OMS estime à environ 2000 le nombre de personnes atteintes. Le problème est qu’à la différence des infections bactériennes, les virus ne suscitent pas chez les groupes pharmaceutiques autant d’intérêt. La question est moins liée aux enjeux de santé publique qu’à ceux d’économie et de commerce. Les Etats sont en la matière désarmés et la communauté internationale n’y peut grand-chose.

Joséphine Bawa

2443 Vues totales 8 Vues ce jour
(Visited 21 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter