Virus Ebola : Le Togo exposé prend des mesures de prévention

Le Premier Ministre réceptionnant des kits de prévention de l’OMS

Suite à l’information selon laquelle un malade suspect d’Ebola avait transité le 20 juillet par l’aéroport de Lomé pour aller mourir au Nigéria, les autorités du pays se mobilisent. Un Comité national de riposte a été mis en place et des actions de sensibilisation s’intensifient. Les responsables politiques et administratifs manifestent une prise de conscience qui est remarquable. Elles sont visiblement assurées que la position du pays l’expose particulièrement à l’épidémie qui a déjà fait plus de 800 morts en Guinée, en Sierra Leone et au Liberia. Un numéro vert et gratuit « 111 » est mis à la disposition de la population pour signaler d’éventuels cas.

Le Premier Ministre réceptionnant des kits de prévention de l’OMS
Le Premier Ministre réceptionnant des kits de prévention de l’OMS

Le 4 Août dernier, plusieurs leaders communautaires ont pris part à une rencontre de sensibilisation, tenue dans une salle de l’État-major des Forces armées togolaises à Lomé. Séléagodji AHOOMEY-ZUNU en a présidé l’ouverture.

L’infection au virus Ebola se manifeste par une forte fièvre. C’est une maladie virale hautement contagieuse et très mortelle. Elle ne répond pas aux traitements ordinaires et est associée par des signes sanglants dans différentes parties du corps (nez, peau, gencives), dans les urines, les vomissements, les crachats etc…

Haut lieu de transit des pays de l’Afrique de l’Ouest et de l’Afrique centrale à cause du hub de l’Aéroport international de Lomé qui accueille les avions de la compagnie Asky, Lomé la capitale du Togo est exposé. Asky a décidé la semaine dernière de suspendre ses vols en direction et en provenance du Libéria et de la Sierra Léone. Elle poursuit néanmoins ses vols sur Conakry, la capitale de la Guinée, premier pays touché par l’épidémie.

[socialpoll id= »2214757″]

L’Afrique de l’Ouest est l’une des régions les plus intégrée sur le continent. Les populations se déplacent beaucoup et sans difficulté d’un pays à l’autre. Cet avantage à plusieurs égards se révèle un risque pour la propagation du virus Ebola. Plusieurs états prennent des mesures pour limiter les dégâts, mais l’OMS annonce que le mal ne fait que s’intensifier.

Depuis le début de l’année 2014, Ebola sévit en Afrique de l’Ouest, notamment en Guinée Conakry, en, Sierra Leone et au Libéria.

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 864 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire