Trois projets régionaux pour améliorer la production cacaoyère au Togo

CACAOYERTrois projets régionaux intitulés respectivement « Facilitation de l’intensification durable des petits systèmes de production de cacao en Afrique de l’ouest et centrale », « Renforcement de l’adoption par les producteurs de cacao de matériel végétal de haute qualité et des bonnes pratiques agricoles en Afrique de l’ouest et du Centre » et « Gestion intégrée des ravageurs et des pathogènes du cacao en Afrique » ont été simultanément lancés à Kpalimé le 24 juillet dernier.

Pour l’amélioration de la production du cacao ont été lancés le 24 juillet dernier à Kpalimé, capitale de la production cacaoyère au Togo. Un grand atelier a précédé cette cérémonie et qui a regroupé des producteurs pilotes issus des différentes zones de producteur de cacao, des représentants d’ONG et organisations partenaires. Cette rencontre préliminaire entendait informer et sensibiliser les différents partenaires de la filière cacaoyère sur les enjeux régionaux de la culture de cacao, susciter leur adhésion aux différents projets de la filière puis de préciser le rôle de chaque acteur dans leur mise en œuvre.

Les trois projets élaborés par l’Institut Togolais de Recherche Agronomique, Centre de recherche Agronomique zone Forestière (ITRA/CRA-F) en partenariat avec les institutions de recherche du Ghana, Nigéria, Côte d’Ivoire et Cameroun et l’appui financier des organisations sous régionales et internationales visent tous à mettre à la disposition des planteurs des deux sous-régions, des hybrides performants pour augmenter la production, à améliorer l’accès des producteurs aux variétés les mieux adaptées aux conditions marginales de production, à diffuser des technologies pour un système intensif de production dans les vergers âgés et à sélectionner des variétés à haut rendement.
Les projets permettront aussi de consolider les progrès réalisés en caractérisation génétique des collections de clones, renforcer l’établissement d’un protocole pour assurer l’identité des semences provenant des champs semenciers et faire la démonstration du potentiel de production des variétés recommandées accompagnée de bonnes pratiques agricoles.

La finalité est de renforcer la capacité des producteurs au niveau étatique et sous régional pour la surveillance des ravageurs et maladies afin d’améliorer le système de prévention, de détection précoce et d’éradication.

La production de cacao au Togo ne cesse de baisser. Avec une moyenne de quinze mille tonnes par an dans les années 60 et 80, la production de cacao tourne aujourd’hui autour de six mille tonnes. Dans le cadre du Programme National d’Investissement Agricole et de Sécurité Alimentaire (PNIASA), le gouvernement togolais intensifie les actions et investissement pour amener la production cacaoyère togolaise à plus de 14.300 tonnes en 2015.

Avatar
A propos Colombo KPAKPABIA 1048 Articles
Colombo Kpakpabia est Directeur de publication du journal Le Temps. Il capitalise plus de 20 ans d'expérience dans la presse écrite et audiovisuelle. Colombo axe son travail sur la recherche et l'efficacité. Contact Email: colombock@gmail.com

Laisser un commentaire