L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Armées : Faure Gnassingbé face aux militaires du camp Général Ameyi de Kara

En mode explication. Le chef de l’Etat Faure Gnassingbé passe dans les garnisons militaires du pays pour expliquer la nouvelle réorganisation de l’armée qu’il a décidée le 5 juin dernier. Hier, il était au camp militaire Général Ameyi de Kara, 420 kms de Lomé. Devant les militaires du camp de Kara, le Président de la République a eu à lever quelque peu  le voile sur le projet de refondation, qui n’est pas loin s’en faut une simple réorganisation administrative.

Ainsi la réorganisation sera conduite par le chef d’Etat-major général des Forces armées togolaises (FAT) et les chefs d’Etat-major des différents corps, ainsi que le directeur de la gendarmerie nationale. L’objectif est d’assurer davantage la sécurité contre le terrorisme d’où qu’il vient.

L’objectif que nous devons tous partager, est de garantir la sécurité de notre cher pays le Togo contre toute agression extérieure, mais aussi contre toute menace terroriste quel qu’en soit l’origine. Notre souveraineté nationale ne peut et ne doit être remise en cause par personne. Notre liberté est à ce prix, même si, à aucun moment, nous ne remettons en cause, bien au contraire, une coopération étroite avec nos alliés et nos voisins. Dans cette perspective, la police nationale sera très vite concernée par cette refondation en garantissant son caractère spécifique, souligne le chef de l’Etat.

Bien avant son déplacement à Kara, le président de la République avait très peu évoqué le sort de la police nationale, depuis longtemps réduite à des tâches de prévention et de contrôle routier, et éloignée du renseignement, qui reste tout de même la mission qui lui est confiée dans les pays occidentaux. Au Togo, le renseignement relève du domaine militaire demeure jusqu’à présent cantonné dans le rôle de la sécurité du chef de l’Etat et de la répression des oppositions.

Il a néanmoins tenu à préciser que:

La nouvelle organisation militaire territoriale dans laquelle les forces armées togolaises et la gendarmerie nationale rapproche leurs structures, permettra une meilleure efficacité. Cette efficacité se traduira dans le domaine du renseignement et dans celui de la réaction rapide pour répondre aux situations d’urgence et de crise.

Quadrillage du territoire pour mieux museler l’opposition ? 

Si le chef de l’Etat passe dans les casernes, c’est que la réforme passe quelque peu mal auprès des officiers supérieurs que des hommes de troupe. Les officiers pensent qu’ils ont moins à gagner dans une opération qui requiert plus de technicité et d’instruction.

D’où la basse flatterie que le chef de l’Etat a faite ce matin aux hommes de troupe appelés à « s’engager avec force et détermination dans cette refondation, devenue aujourd’hui, indispensable sans naturellement renier l’action remarquable menée par vos anciens sous l’autorité du général Eyadema, le père de la Nation et fondateur de l’armée ».

L’armée togolaise sous Eyadema n’a entrepris aucune action remarquable, si ce ne sont des coups de force contre le processus démocratique  et les institutions civiles de la République, ou des massacres en tout genre.

Faure-Gnassingbe-demande-aux-Forces-Armees-Togolaises-de-aider-pour-2015

Le Chef de l’Etat au milieu d’officiers supérieurs des FAT (Photo Republicoftogo.com)

Les dangers qui guettent le Togo sont l’islamisme armé et la piraterie maritime. Contre la piraterie maritime, le Togo est déjà outillée grâce à la coopération américaine et bénéficie d’un large soutien dans le cadre de la lutte mondiale contre ce phénomène. Il est donc tout à fait justifié de vouloir consolider la protection des 40 kms de côte maritime. Mais cela ne peut se faire que dans le cadre d’une coopération régionale accrue.

L’islamisme armé représente la plus grave menace. Par sa présence au Nigéria à travers Boko Haram, il peut facilement se propager au Bénin voisin. Les mouvements djihadistes du Mali sont encore éloignés du Togo mais il semble que le phénomène est quelque peu présent au Nord du Burkina Faso et peut menacer la sécurité de ce pays très dépendant du Togo pour ses échanges commerciaux. Sur le plan intérieur, les mouvements intégristes et leurs financiers peuvent bien constituer un danger pour la sécurité nationale à travers la forte communauté musulmane.

Néanmoins, tout ceci relève moins du renseignement qui ne nécessite pas réellement ce qu’on est en train d’appeler pompeusement une « refondation de l’armée ». A moins que, à l’orée de la présidentielle 2015, cette réorganisation tendrait plutôt au quadrillage du territoire, par une armée pléthorique dont on ne sait plus quoi faire.

3196 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 265 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter