L’actualité vue par Le Temps du Togo

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Jean-Pierre Fabre ne veut pas entendre parler d’une candidature de Faure Gnassingbé

De retour d’une tournée européenne en début de semaine, Jean-Pierre Fabre, le président national de l’ANC est catégorique en ce qui concerne une éventuelle candidature de Faure Gnassingbé à la présidentielle 2015, dans le cadre d’un consensus entre l’opposition et le pouvoir sur la réforme constitutionnelle.  A l’heure où au sein de l’opposition et dans la société, on manœuvre pour une réforme consensuelle autour d’une possible candidature de Faure Gnassingbé, Jean-Pierre Fabre maintient la position officielle de son pays.

Interviewé par l’Agence de presse Savoir News, Jean-Pierre Fabre n’a laissé aucune porte ouverte au président dans le cadre d’un aménagement concerté de la constitution. A la question :

Est-ce que vous êtes prêt aujourd’hui à accepter une disposition transitoire, pouvant permettre au Président de la République de se représenter à la présidentielle 2015?

Jean pierre Fabre a répondu de la manière la plus ferme : « Non, non, non« 

Quand le journaliste s’amusait quelque peu à poser de nouveau la question :

Il ne faut pas s’amuser à poser des questions irrecevables.
D’abord, est-ce que le pouvoir en place est favorable à la limitation du mandat présidentiel ? Si oui, une fois cette disposition prise avant l’élection présidentielle, elle s’applique immédiatement.

Faure Gnassingbé arrivé au pouvoir en avril 2005 par les armes et dans le sang, suite à une élection controversée, effectue son deuxième mandat, qui prendra fin en 2015. La constitution actuelle ne limite pas le nombre de mandat présidentiel. Son gouvernement a introduit un projet de révision constitutionnelle qui empêche Faure Gnassingbé d’effectuer un 3ème mandat. Lequel projet a été rejeté par sa majorité au parlement ; un rejet jugé « ubuesque, dantesque », « une bouffonnerie » par Jean-Pierre Fabre.

Candidat à la présidentielle 2015 ?

Nullement découragé par le vote négatif UNIR- un vote positif avec une élection à deux tours donnerait plus de chance à l’opposition,  Jean-Pierre Fabre semble décidé à chasser Faure Gnassingbé en utilisant « parfaitement les moyens que la Constitution met à [sa] disposition« . Le leader de l’ANC et champion du CST est probablement candidat à la présidentielle, à l’heure où des négociations sont en cours avec la Coalition Arc-en-ciel pour décider des mesures et des moyens à mettre en œuvre pour aller battre le candidat du pouvoir à une élection- avec un mode de scrutin à tour- qui s’annonce périlleuse pour l’opposition. Dans les déclarations de Jean-Pierre Fabre, il est clair que l’ANC attend maintenir de manière « ferme » sa candidature.

Je suis membre d’un parti politique, en plus j’appartiens à un collectif d’associations et de partis politiques. J’attends. Je pense que j’ai ce qu’il faut pour être candidat. Mais comme je suis une personne de très grande humilité, j’attends d’avoir l’investiture de mon parti. Et compte tenu de la situation actuelle, nous  devons nous mobiliser pour un vaste rassemblement de l’opposition contre le pouvoir en place.
Pour le moment, ne mettons pas la charrue devant les bœufs, soyons sereins et travaillons. Et surtout faisons preuve de grande fermeté. Nous sommes des partis politiques, nous n’avons pas d’armes. Mais nous allons utiliser parfaitement les moyens que la constitution met à notre disposition.

A la recherche d’appui à l’étranger

Le Président de l’ANC a ensuite parlé de l’objet de son voyage à l’étranger, dans l’espace européen. A six ou huit mois de la présidentielle, Jean-Pierre Fabre n’a pas fait de mystère de sa recherche  de soutien ( ?), en tout cas de bonnes volontés pouvant faire des pressions sur le pouvoir. M. Fabre était en France et à Bruxelles.

Jean-Pierre Fabre_2

(…) J’étais à Bruxelles et à Paris. J’ai été reçu au service d’action extérieure de la Commission de l’Union Européenne par M. Nicholas Wascott. Au Quai d’Orsay [Ministère des affaires étrangères français], j’ai été reçu par le Directeur Afrique Jean-Christophe Belliard et à l’Elysée [présidence de la République française] par Thomas Meliono, conseiller Afrique adjoint.

Mais  à y voir de près, ce ne sont pas les personnalités de premier plan que M. Fabre a rencontrées. Sa moisson est bien maigre. Car la rencontre avec un conseiller  de l’Elysée ou du Quai d’Orsay- il n’a même pas été reçu par Laurent Fabius !- ne signifie pas grand-chose sur le plan diplomatique. On connaît le rôle néfaste que jouent certains conseillers quand il s’agit de faire des rapports à leurs supérieurs hiérarchiques.

C’est dire si la visite de Jean-Pierre Fabre en France et à Bruxelles n’est qu’un coup d’épée dans l’eau. Un vrai échec.

Les dirigeants de l’opposition, en tout cas ceux qui ont la prétention de vouloir diriger ce pays, doivent avoir beaucoup plus d’ambitions et être un peu plus sérieux. Ce n’est un secret pour personne que le Togo est considéré comme un pays stable et l’actuel gouvernement en dépit de son caractère nuisible à la fois pour l’économie et la stabilité du pays, a la faveur de la communauté internationale. Le Togo n’est pas en proie à une guerre civile ; le pays n’est ni la Côte d’Ivoire ni le Mali, ni le Niger, pas plus que le Nigéria. Il faut beaucoup plus pour l’opposition pour convaincre la communauté internationale de la nécessité voire de l’impériosité du changement de système au Togo.

Dans ce cas, il est clair que les Togolais ne doivent rien attendre de la Communauté internationale. L’opposition doit trouver par elle-même la solution idoine en présentant une alternative crédible au pouvoir en place. En  2010, qui pouvait penser à un changement du pouvoir en Tunisie ; en 2011, qui pouvait parier sur le départ de Hosni Moubarak ?

2459 Vues totales 4 Vues ce jour
(Visited 31 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter