L’actualité vue par Le Temps du Togo

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Ebola : On attend la riposte ouest-africaine

ebolaLes ministres de la Santé de onze pays d’Afrique de l’Ouest et des experts internationaux ont tenu à Accra (Ghana) mercredi et jeudi une rencontre destinée à la mise en place d’un « plan radical » de riposte face à l’épidémie du virus Ebola qui sévit depuis quelques mois dans la sous-région. Cette réunion a été convoquée à l’initiative de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

L’épidémie affecte actuellement la Sierra Leone, la Guinée et le Liberia. D’après le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé mardi, ces trois pays voisins totalisent depuis le début de l’année 759 cas de fièvre hémorragique, dont 467 décès.

Une maladie mal connue

Les scientifiques connaissent bien la fièvre hémorragique, ce virus tue et terrifie avec une possibilité de guérison quasi nulle. Les populations elles n’en savent pas grand-chose. C’est la première fois qu’Ebola touche autant de pays en même temps, alors qu’elle sévissait auparavant en Afrique centrale.

Capacités faibles des pouvoirs publics

En Guinée, principal pays touché, les ONG actives sur le terrain reprochent au gouvernement sa faible implication. Les populations ne sont pas bien sensibilisées et les actions entreprises par les pouvoirs publics ne permettent pas de contenir le mal et épargner les zones qui ne sont pas encore affectées.

Les contrôles aux frontières décidés par certains pays voisins ne suffisent pas à les protéger. Les diagnostics sont tardifs, de l’avis des experts. La lutte contre le virus est une course contre la montre. Plus vite la maladie est diagnostiquée, plus vite on peut isoler le patient et éviter la contamination d’homme à homme. Mais le problème est qu’il n’existe pas de moyen de déceler Ebola avant que les symptômes se manifestent (apparition brutale de la fièvre, faiblesse intense, irritation de la gorge…).

Des déclarations d’intentions

Les responsables politiques des pays directement affectés disent faire l’essentiel, mais la résistance de l’épidémie est telle que tout le monde semble dépassé. Le grand défi des onze pays réunis à Accra serait de parvenir à une stratégie commune, axée à la fois sur la sensibilisation des populations et la gestion des cas décelés de la maladie. Alors que l’OMS et des ONG internationales comme Médecins Sans Frontières parviennent à mener des actions ciblées contre l’épidémie, on ne voit du côté des organisations régionales aucune concertation. Il serait bon que la CEDEAO s’implique et que des ressources conséquentes soient mobilisées. L’implication des ONG locales pourrait aussi aider à conscientiser les populations sur les risque de la maladie.

La crise de l’Ebola pourrait avoir des conséquences néfastes sur les populations et l’économie des pays d’Afrique de l’ouest si des mesures urgentes et efficaces ne sont prises. La faiblesse des Etat sur cette question démontre les insuffisances des politiques internes de santé publique.

Joséphine Bawa

1852 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 17 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter