L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Incendies des marchés : Les avocats de Jean-Pierre Fabre veulent internationaliser l’affaire

En conférence de presse ce 25 janvier, les avocats de Jean-Pierre Fabre, Mes William Bourdon et Georges-Henry Beauthier, ont déclaré le juge devra rendre nécessairement un non lieu dans l’affaire des incendies, car non seulement les faits reprochés au Président national de l’ANC ne sont pas constitués mais en plus « le dossier est vide », faute d’éléments « factuels ». Les avocats attendent également internationaliser l’affaire par un battage médiatique qui risque de ternir encore plus à la fois l’image du pays et d’une justice considérée à la solde du pouvoir.

Dossier vide

Les avocats européens accusent l’instruction alors qu’elle ne détient aucune preuve factuelle, exception faite du témoignage de Mohammed Loum, un témoin qui non seulement s’est rétracté mais avoue avoir été utilisé.

On est en face d’un dossier où je mets au défi tout chercheur de trouver le nom de Jean-Pierre Fabre, si ce n’est Mohammed Loum, le principal accusateur qui lui a écrit par deux fois après son arrestation pour réclamer son intervention…(…) Quand bien même le principal accusateur n’aurait pas rétracté ses propos accusateurs- un simple témoignage- sans qu’ils soient corroborés par un événement factuel, ne vaut rien.

Par conséquent, le conseil du Président national de l’ANC va déposer prochainement un mémoire au bureau du procureur et du juge d’instruction leur demandant de déclarer un « non-lieu ».

Démontage et internationalisation de l’affaire

La stratégie des avocats est double. Les avocats ont l’intention de faire une « défense technique » qui consistera à la déconstruction et au démontage des charges imaginaires présentées par l’accusation.

A part le fait de plaider un non-lieu devant les tribunaux togolais, Mes William Bourdon et Georges-Henry Beauthier  ainsi que les avocats togolais, veulent internationaliser l’affaire en faisant tout un battage médiatique sur le plan international et des plaidoyers auprès des juridictions et des barreaux internationaux.

Incendie marché de Lomé

En dénonçant les vices de procédure qui ont jalonné cette affaire, la défense de Jean-Pierre Fabre entend surtout montrer sur le plan mondial le visage peu reluisant de la justice togolaise. Ils veulent surtout montrer, vu la « faiblesse du dossier », qu’il s’agit en réalité d’un procès politique dans le but évident de nuire à Jean-Pierre Fabre, probable candidat à la présidentielle 2015, à son parti, l’ANC et au CST, fer de lance d’un mouvement de déstabilisation du régime. « Le dossier étant vide, à qui profite alors le crime ? », s’interrogent les avocats.

A l’heure où la diplomatie togolaise se consacre à ripoliner l’image du pays à l’extérieur, la tenue d’un tel procès aux allures de scandale judiciaire

Le procès de l’affaire des incendies aura probablement lieu à la seconde session des assises en décembre prochain, soit à trois ou quatre mois de la présidentielle 2015.

Les incendies des marchés de Kara et de Lomé ont eu lieu les 10 et 12 janvier 2013. 41 personnes, toutes des responsables politiques membres de l’ANC, du CST, et un journaliste, ont été inculpées, détenues et/ou mises sous contrôle judiciaire dans le cadre de cette affaire. Etienne Yakanou, militant de l’ANC, est mort en détention, « par manque de soins », selon un rapport du CST.

Affaire de kérosène et contre-enquête

Une série d’incendies  dans les autres marchés du pays, a suivi dans la foulée ceux de Kara et de Lomé, amenant le gouvernement à conclure à des incendies d’origine criminelle.  Le Gouvernement  a donc diligenté une enquête internationale auprès de la police scientifique française pour déterminer le produit utilisé pendant l’incendie du principal bâtiment du Grand marché d’Adawlato. Les limiers français ont conclu à une présence de kérosène, d’après un succinct communiqué du Gouvernement Ahoomey-Zunu. Mais par extraordinaire, alors qu’on ne l’a jamais officiellement déclaré, le Gouvernement a sorti un rapport commis par des experts israéliens, qui ont conclu à l’utilisation de l’essence, comme produit inflammable ayant servi à déclencher le feu. Alors que le procès n’a pas encore lieu, le gouvernement a ordonné la destruction du corps du délit, le bâtiment principal du Grand marché de Lomé.

En réaction aux interpellations qu’elle juge « fantaisistes », le CST a mené sa propre  » enquête » et a produit un rapport dans lequel il met en accusation huit personnalités proches du pouvoir, dont des officiers du renseignement, de l’Etat-major, des responsables d’entreprises publiques et des conseillers, et une femme intime du chef de l’Etat.

1922 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 18 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter