Coopération militaire : Les USA offrent une 3ème vedette Defender au Togo

Images d'Archives

Le Togo recevra demain des Etats-Unis, une 3ème vedette Defender des mains de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Phillip Carter, adjoint au commandant pour les missions civiles-militaires d’AFRICOM. Les Etats-Unis ont déjà offert deux autres vedettes Defender au Togo.

Il s’agit d’un appareil d’occasion, lancé en 2002 le corps des U.S. Coast Guards. Le Defender mesure 9 mètres et  est propulsé par deux moteurs hors-bord de 225 chevaux. Il sert dans des missions de sauvetage, de sécurisation des ports, et d’arraisonnement.  Coût total des trois vedettes et du hangar: 2,2 millions de dollars (1,1 milliard de francs CFA), selon un communiqué de l’Ambassades des Etats-Unis.

Images d'Archives
Images d’Archives

La cote atlantique du golfe de Guinée est régulièrement de victimes de piratages maritimes, mettant en danger le commerce et la circumnavigation dans la zone, sans compter la sécurité des pays côtiers.  Le Togo a été victime à plusieurs reprises des actes de pirateries maritimes. Le pays tire l’essentiel de ses ressources du Port autonome de Lomé, seul port en eau profonde de la sous-région.

Les Etats-Unis entretiennent une étroite coopération militaire avec le Togo depuis quelques années. En ligne de mire les réseaux de trafic de drogue, le terrorisme islamique et la piraterie maritime.

Le Commandement des États-Unis pour l’Afrique (en anglais United States Africa Command ou AFRICOM) est un commandement unifié pour l’Afrique créé par le Département de la Défense des États-Unis en 2007 et entré en fonction en 2008. Il coordonne toutes les activités militaires et sécuritaires des États-Unis sur ce continent.

L’Africom est soupçonné par certains de vouloir contrôler l’Afrique, dont les USA tirent plus du quart de leur pétrole et de leurs matières premières depuis 2013.

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article