L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Côte d’Ivoire: La CPI jugera Laurent Gbagbo

Le verdict de l’audience de confirmation des charges était très attendu. Il pouvait soit infirmer soit confirmer les accusations que la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI) avait assemblées contre l’ex-président de la Côte d’Ivoire. Deux juges sur trois ont décidé de la tenue du procès sur le fond.
gbagbo-laurent-investiture

La CPI a retenu contre Gbagbo la charge principale d’avoir usé de violence pour essayer de se maintenir au pouvoir après l’élection présidentielle.

Laurent Gbagbo restera en prison et la Cour pénale internationale jugera l’ex-président ivoirien pour des crimes contre l’humanité présumés commis lors de violences qui ont endeuillé plusieurs familles ivoiriennes en 2010 et en 2011. « La chambre préliminaire de la CPI a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l’humanité […] à l’encontre de Laurent Gbagbo et l’a renvoyé en procès  devant une chambre de première instance », a annoncé la CPI dans un communiqué. Les quatre charges sont viols, meurtres, tentatives de meurtres et persécution.

La nouvelle a été bien accueillie autant par les défenseurs et partisans de Laurent Gbagbo que par l’accusation. Pour le premier, le procès sera une opportunité pour démontrer que c’est Gbagbo la victime dans cette affaire. Et pour la Procureure gambienne Fatou Bensouda, c’est la confirmation que le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) avait orchestré les violences qui sont survenues après l »élection présidentielle de 2010.

Laurent Gbagbo, 69 ans, est accusé d’être le donneur d’ordre de crimes contre l’humanité dans les mois qui ont suivi son refus de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010. La crise, on se rappelle, avait à l’époque fait plus de trois mille morts.

Le gouvernement du RDR à Abidjan se réjouit naturellement de la décision de la chambre de confirmation des charges. Si la cour décidait autrement, Gbagbo aurait été relâché et cela changerait toutes les donnes en Côte d’Ivoire.

La CPI a-t-elle choisi son camp?

Seuls des proches de Laurent Gagbo ont été inquiétés jusqu’à présent par la CPI ou la justice ivoirienne. Plusieurs proches de l’actuel président des responsables de l’ancienne rébellion des Forces Nouvelles avaient été mis en cause dans les exactions contre la population. Les partisans de Gbagbo et des organisations de la société civile dénoncent sans relâche une « justice des vainqueurs ». Cette situation plombe les tentatives de réconciliation et personne ne peut prédire à quoi ressembleront les élections prévues l’année prochaine en Côte d’Ivoire.
K. Agboglati

3172 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 34 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter