L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Au moins 890 morts dans les violences à Yumbi

Au moins 890 personnes ont été tuées lors de violences…

Tchad: Des proches de la famille Déby éjectent une ministre

Au Tchad, la ministre des NTIC a été virée de…

Le Ghana souhaite canaliser les dérapages budgétaires

Le Ghana a annoncé la création de deux Conseils destinés…

Football : L’ancien international togolais, Aguzé Dotsé est décédé

La mauvaise nouvelle a été diffusée le 25 décembre 2018…

RDC : Arrêté et tabassé pour avoir couvert un meeting d'opposition

"Journaliste en danger" dénonce l'arrestation d'un journaliste qui a été…

Sénégal: Le groupe de presse Wal Fadjjri perd son fondateur

L’un des pionniers de la presse privée Sénégalaise, patron du…

Tennis : Nouvelles courts pour encourager la pratique de la discipline

Deux courts de tennis ainsi que des bâtiments administratifs et…

ONMT: Tous les médecins ne sont pas inscrits à l’ordre

L’Ordre national des médecins, ONMT, a organisé ses premières journées…

Un journaliste rwandais accusé de "terrorisme"

Un journaliste rwandais, pigiste pour le service local de la…

Eduquer à la paix par le dialogue inter religieux

Des acteurs communautaires ont échangé le 26 novembre à Sokodé…

Nigeria : Des programmes pour former les détenus dans les prisons

Les autorités des Services pénitentiaires au Nigéria (NPS) tentent de…

Le diocèse de Dapaong consacre trois nouveaux prêtres

Trois diacres du diocèse de Dapaong ont été ordonnés prêtres.…

Centrafrique : Un prêtre retrouvé calciné après les combats à Alindao

"On a retrouvé son corps, calciné", a déclaré l'abbé Mathieu…

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Côte d’Ivoire: La CPI jugera Laurent Gbagbo

Le verdict de l’audience de confirmation des charges était très attendu. Il pouvait soit infirmer soit confirmer les accusations que la Procureure de la Cour pénale internationale (CPI) avait assemblées contre l’ex-président de la Côte d’Ivoire. Deux juges sur trois ont décidé de la tenue du procès sur le fond.
gbagbo-laurent-investiture

La CPI a retenu contre Gbagbo la charge principale d’avoir usé de violence pour essayer de se maintenir au pouvoir après l’élection présidentielle.

Laurent Gbagbo restera en prison et la Cour pénale internationale jugera l’ex-président ivoirien pour des crimes contre l’humanité présumés commis lors de violences qui ont endeuillé plusieurs familles ivoiriennes en 2010 et en 2011. « La chambre préliminaire de la CPI a confirmé, à la majorité, quatre charges de crimes contre l’humanité […] à l’encontre de Laurent Gbagbo et l’a renvoyé en procès  devant une chambre de première instance », a annoncé la CPI dans un communiqué. Les quatre charges sont viols, meurtres, tentatives de meurtres et persécution.

La nouvelle a été bien accueillie autant par les défenseurs et partisans de Laurent Gbagbo que par l’accusation. Pour le premier, le procès sera une opportunité pour démontrer que c’est Gbagbo la victime dans cette affaire. Et pour la Procureure gambienne Fatou Bensouda, c’est la confirmation que le fondateur du Front Populaire Ivoirien (FPI) avait orchestré les violences qui sont survenues après l »élection présidentielle de 2010.

Laurent Gbagbo, 69 ans, est accusé d’être le donneur d’ordre de crimes contre l’humanité dans les mois qui ont suivi son refus de reconnaître la victoire d’Alassane Ouattara à la présidentielle de novembre 2010. La crise, on se rappelle, avait à l’époque fait plus de trois mille morts.

Le gouvernement du RDR à Abidjan se réjouit naturellement de la décision de la chambre de confirmation des charges. Si la cour décidait autrement, Gbagbo aurait été relâché et cela changerait toutes les donnes en Côte d’Ivoire.

La CPI a-t-elle choisi son camp?

Seuls des proches de Laurent Gagbo ont été inquiétés jusqu’à présent par la CPI ou la justice ivoirienne. Plusieurs proches de l’actuel président des responsables de l’ancienne rébellion des Forces Nouvelles avaient été mis en cause dans les exactions contre la population. Les partisans de Gbagbo et des organisations de la société civile dénoncent sans relâche une « justice des vainqueurs ». Cette situation plombe les tentatives de réconciliation et personne ne peut prédire à quoi ressembleront les élections prévues l’année prochaine en Côte d’Ivoire.
K. Agboglati

3480 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 34 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter