Politique : Nicolas Lawson accuse l’ANC de flouer les masses

Sans citer nommément  l’Alliance nationale pour le changement (ANC), Nicolas Lawson, président du Parti du renouveau et de la rédemption, a critiqué violemment l’opposition d’avoir participé à un dialogue dont le résultat inavoué est de « permettre à Faure Gnassingbé d’être candidat à la présidentielle de 2015« . Il reproche surtout à l’opposition d’avoir entrepris de négocier avec le pouvoir, alors qu’elle avait critiqué l’accord RPT-UFC en 2010. Mais c’est surtout à l’hypocrisie et au manque d’intelligence politique de l’opposition que fustige dans une langue feutrée l’ancien conseiller à la jeunesse de Joseph Koffigoh.

Sans scrupule et en ignorant qu’ils avaient violemment critiqué leur ancien gourou qui avait signé un accord avec le RPT en 2010, les loups changent subitement en agneaux pour solliciter piteusement un accord avec UNIR, qu’ils ont habillé sous le vocable du dialogue pour le consensus. Derrière ce subterfuge de dialogue, c’est un accord dissimulé pour permettre à Faure Gnassingbé d’être candidat à la présidentielle de 2015 afin d’en tirer leur gain, tout en poursuivant l’agitation sociale, qui leur permet de conserver le leadership de l’opposition et de continuer à flouer la masse, déclare le leader du PRR.

La sortie médiatique de Nicolas Lawson n’est pas fortuite. Elle est destinée à souligner le manque de résultat d’un parti, l’ANC, qui s’est mis pourtant dans une posture d’opposition radicale. Pour ce faire, Lawson Nicolas utilise le bestiaire en qualifiant de « loups » qui se transforment subitement en « agneaux », pour désigner sans les nommer les leaders de l’ANC, ex-membres de l’UFC, dont le « gourou » n’est que Gilchrist Olympio. Si tous, leaders de l’ANC et de l’UFC, en prennent pour leur grade, Nicolas Lawson ne manque pas de souligner la tartufferie des leaders de l’ANC, qui ont voulu faire exactement ce qu’ils reprochaient à Monsieur Olympio, à savoir la signature d’un accord.

nicolas_lawson INCENDIE

Mais le leader du PRR accuse également l’ANC de populisme voire de démagogie, par sa stratégie  de la rue, dont le but poursuivi est de rester le premier parti de l’opposition en flouant les masses. M. Nicolas Lawson a toujours tenu un discours vindicatif à l’endroit de l’ANC, aujourd’hui et de l’UFC, hier, mais c’est la première fois qu’il accuse ce parti de « flouer les masses ».

Revenant sur la présidentielle 2015, M. Lawson voit l’avenir en noir en président une année 2015 difficile.

L’année 2005 sera difficile. Le surendettement du pays, l’explosion du chômage des jeunes, la dégradation avancée des mœurs, l’accroissement de la pauvreté, l’austérité et la dépression économique, le débordement de l’indiscipline, et le recours systématique au gaz lacrymogène pour maintenir l’ordre, entraîneront le pays dans une grave instabilité politique, économique et sociale.

Une année 2015, qui à certains égards, ne sera pas différente de ceux qui vivent les Togolais en 2014.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 834 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire