L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Akébou: Conflit foncier entre autochtones et allogènes

Les localités de Yalla et de Gbendé, dans la préfecture de l’Akébou et à une vingtaine de km au nord-ouest de Kougnohou, sont-elles désormais animées entre elles par l’esprit de haine ? A en croire les dernières dépêches venant de cette préfecture qui l’est devenue seulement en 2009, des différends à la rigueur irréconciliables opposent les populations dites autochtones (Akébou) et celles dites allogènes (essentiellement kabyè) sur les contrats d’exploitation des terres du milieu.

Les deux communautés sont liées par des contrats respectivement entre propriétaires terriens et métayers. Les autochtones exigent unilatéralement de la revue de ces contrats alors que les allogènes opposent la thèse que ces contrats sont tacitement reconductibles et séculaires. Les contrats avaient été signés par les parents des fils d’aujourd’hui. Le différend ne date pas d’aujourd’hui et ce dans toute la région des Plateaux où la question allogène/autochtone existe. Dans les années 90, au plus fort des revendications des libertés, des communautés avaient été amenées aux affrontements violents et aux renvois et déplacements des populations entières. De nouveaux villages ont été créés par le déplacés. Cette haine revient apparemment au galop et commence par la préfecture de l’Akébou.

Groupe de villageois dans l'Akébou

Groupe de villageois dans l’Akébou

Les autorités tentent de la circonscrire, à travers l’approche du Préfet de l’Akébou, Yovo Koffi-Kuma qui a présidé une réunion de resserrement de liens entre les autochtones des cantons de Yalla et de Gbéndé et leurs hôtes Kabyè. Ici les assises ont été consacrées à l’examen des problèmes socio-culturels et à la non application des contrats d’exploitation qui perturbent la coexistence pacifique entre ces deux communautés. Il est question aujourd’hui d’appeler les principes de bases et les règles qui unissent deux communautés mais aussi comment humaniser les relations sociales afin de les assainir.

Les questions foncières sont à l’origine de ces conflits. La Commission Vérité-Justice-Réconciliation (CVJR) en a fait un gros morceau dans ses recommandations. Les Akébou reprochent aux kabyè de ne pas respecter les termes de contrats et de partage des ressources issues de l’exploitation des sols comme cela se faisait au temps des premiers allogènes et leurs « patrons » Devant le Préfet les parties ont passé en revue des comportements qui enveniment la vie harmonieuse dans la localité. La préfecture de l’Akébou est aussi confrontée à des problèmes fonciers à sa frontière avec la préfecture de Blitta.

En tout cas le pays est en train de s’encrer dans la démocratie qui promeut les valeurs citoyennes, républicaines éprises de respect de l’autorité et de la loi ; entre la fierté et l’arrogance il n’y a pas de choix à faire si l’on veut réellement participer au développement de sa localité.

Colombo

1935 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 72 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter