L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Editorial: Compromis politique

La seule chose à laquelle les partis politiques représentés à l’Assemblée nationale peuvent parvenir dans le dialogue actuel, c’est sans doute un compromis politique sur les conditions souhaitées en vue du partage et de la gestion des affaires publiques du Togo, aujourd’hui. La pertinence de la démarche tient à cela par-delà toute question de légitimité et de représentativité. L’histoire retiendra qu’il en fut ainsi : en mai 2014, des formations politiques jouissant des prérogatives à elles dévolues du fait de leur participation à la représentation nationale, se sont engagées pour des réformes politiques. Cela relève de la vie des Nations, dans un processus politique où les rapports de forces induisent une véritable dynamique. La situation est quasiment normale, dans le contexte intrinsèque du Togo, même si à certains égards elle dénote d’une certaine accidentalité.
À la différence de la Tunisie qui, à la suite de sa révolution (les Tunisiens sont les pionniers des printemps arabes) ont mis en place une assemblée constituante pour régler les questions constitutionnelles et institutionnelles, le Togo, dans son processus démocratique a inventé la méthode de dialogues perlés. Le présent innove seulement par les avatars qui ont droit de citer dans la gouvernance à la Faure Gnassingbé.
Si on n’en est venu là, c’est par la force des choses. Le chef de l’Etat actuel n’a pas voulu de grandes négociations comme il y en eut par le passé. Il a préféré un conclave regroupant des formations politiques qui revendiquent – de bon droit – une certaine légitimité populaire dévolue par voie d’élections. Mais ce sont les partis politiques ayant reçu l’onction populaire qui ont le droit d’y participer ; et on a vu que certaines délégations (celle du CAR par exemple qui inclut Mme Adjamagbo-Johnson de la CDPA) ont pris la couleur de leur coalition. Soit ! Zeus Ajavon a tenté le coup avec ANC, mais la mayonnaise n’a pas pris. Le coordonnateur du CST a le don de ne pas avoir autant d’amis parmi les parties.
Le produit attendu de la rencontre est un compromis dont les parties prenantes seront comptables, presque indéfiniment. Mais le prochain accord serait- il opposable aux autres acteurs politiques qui n’ont pas participé aux négociations? Bien sûr! devrait-on répondre. Il est de l’ordre des choses que les acteurs engagés dans les institutions d’une période donnée  soient les géniteurs des réformes y relatives, qui s’appliquent à tout le monde. C’est là où l’option de l’Assemblée nationale semble avoir du sens. Le législatif pourrait donner force de loi aux réformes qui l’exigeront.
Nous sommes en République! (en tenant juste compte du décorum) et la dynamique devrait rassurer ceux qui n’ont pas été invités à la table de ce dialogue. Il faut seulement espérer que les rapports de forces dans le futur, permettront de changer de cap, là et au moment où il faudra.
K. Agboglati
1935 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 10 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter