L’actualité vue par Le Temps du Togo

Le Burkina bombarde Bana avec des moustiques génétiquement modifiés

Dix mille moustiques mâles génétiquement modifiés ont été introduits à…

Liberia : Disparition de "conteneurs" de billets de banque

Cent millions de dollars, destinés à la Banque centrale du…

Vienne: Aussitôt son brevet de pilotage, meurt dans le crash…

Un avion de tourisme, piloté par un jeune de 20…

CILSS : Les Etats veulent renforcer la lutte contre la chenille…

Le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans…

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Attentats à Jos : Boko Haram menace le Sud chrétien et animiste du Nigéria

3856933_ide-nigeria-jos-01Le groupe islamiste a commis mardi un double attentat à Jos au centre du Nigéria. C’est la deuxième fois que cette organisation fait parler d’elle dans cette localité, majoritairement chrétienne, après avoir sévi à Abuja la capitale.

Un double attentat a frappé hier un marché fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria à la limite entre le sud à majorité chrétienne et le nord davantage musulman. Les bilans font état d’au moins 118 personnes tuées. On dénombre également plusieurs blessés et de disparus. Selon le porte-parole du gouvernement de l’Etat, les victimes sont en majorité des femmes, revendeuses dans le marché qui a été visé par les explosions.

Goodluck Jonathan, dépassé par les événements.

Goodluck Jonathan, dépassé par les événements.

La double attaque n’avait pas été revendiquée mardi. Les soupçons se portent sur le groupe islamiste Boko Haram. Il aurait des cellules actives à Jos, une ville qu’il a déjà attaquée par le passé. «Il y a eu deux explosions séparées» au marché New Abuja vers 15 heures locales, a indiqué Pam Ayuba, le porte-parole du gouverneur de Jos.  «La première explosion est due à un camion piégé, la seconde à un minibus piégé», a déclaré de son côté Kingsley Egbo, membre de la Task Force militaire (STF) pour l’Etat du Plateau, dont Jos est la capitale, rapporte l’AFP. L’Etat du Plateau marque la limite entre le sud chrétien et animiste et le nord majoritairement musulman.

Ces nouvelles attaques qui se sont produits hors du fief habituel de Boko Haram prouvent que le mouvement rebelle ne compte pas se limiter au nord du pays. Les dispositions prises par les autorités d’Abuja pour contrer la menace se révèlent jusqu’ici improductives. L’armée est dépassée et les services spéciaux n’arrivent pas à anticiper les attaques des islamistes dont les objectifs sont pourtant clairs.

En un mois, deux attentats à la voiture piégée ont fait près d’une centaine de morts à Abuja, la capitale fédérale (à 300 km au sud-ouest de Jos). Le premier a été revendiqué par Boko Haram, engagé dans des actions sanglantes depuis 2009.

Alors que les attaques ont fait plus de 2.000 morts, en majorité des civils, depuis le début de l’année, les sénateurs ont voté mardi à l’unanimité, comme l’avaient fait les députés la semaine dernière, la prolongation de l’état d’urgence dans les Etats de Yobe, Adamawa et Borno (nord-est). Cette mesure était déjà en vigueur depuis un an dans ces Etats. C’est dans l’Etat de Borno que le groupe islamiste armé a enlevé mi-avril plus de 200 lycéennes. Ce rapt a suscité une vaste mobilisation internationale. Les recherches pour retrouver les filles ont reçu le renfort de plusieurs pays étrangers, à la demande du président Goodluck Jonathan.

Jusqu’alors, l’on croyait le sud peuplé de Yoruba et d’Igbo inaccessible à Boko Haram. Certains spécialistes prédisaient même l’incapacité du groupe islamiste à prospérer dans ces régions, arguant de l’organisation sociale différente de celle du nord haoussa et musulman. L’hydre Boko Haram s’enfonce dans le corps malade du géant ouest-africain, plus que jamais affaibli face à un danger intérieur qui s’amplifie depuis 5 ans, avec une capacité de nuisance toujours inégalée.

Le Temps avec AFP

2060 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 42 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter