L’actualité vue par Le Temps du Togo

Les pharmaciens mobilisés contre l’usage excessif des antibiotiques

Les pharmaciens célèbrent leur semaine au Togo. Pour cette nouvelle…

Ouganda : Onze écoliers meurent dans l'incendie de leurs dortoirs

Onze jeunes garçons Ougandais ont été tués et 20 grièvement…

Il guettait les proches des patients pour voler leurs motos

Voleur de motos? Un présumé avait sa tactique unique pour…

Togo/Bénin : Négociation pour la délimitation de la frontière maritime

Le Togo et le Bénin négocient la délimitation consensuelle de…

Cameron : Libération de la journaliste anglophone Mimi Mefo

La journaliste anglophone camerounaise, Mimi Mefo, a été libérée samedi…

Tchad : Un an de prison ferme pour "séquestration" d'une mineure

L'époux de la jeune Hawariya, qui l'accusait de l'avoir séquestrée…

eSwatini : La fille du roi, ministre de l'Information du royaume

La fille du roi Mswati III de l'eSwatini, ancien Swaziland,…

Mobilisation pour améliorer les conditions de vie des personnes âgées

L’Etat togolais mobilise ses partenaires pour la mise en œuvre…

Le Togo accueille un colloque international sur les plantes médicinales

Lomé abritera en décembre un colloque international sur les plantes…

Etude : Des chiens capables de diagnostiquer le paludisme

Des chiens spécialement formés pourraient diagnostiquer le paludisme en flairant…

Niels Högel, «l'infirmier du diable» accusé d'une centaine de meurtres

«Le pire meurtrier d'Allemagne depuis Hitler», «l'infirmier du diable», «le…

Tanzanie : Dar es Salaam appelle à dénoncer les homosexuels

Le gouverneur de Dar es Salaam et environs est en…

Guinée-équatoriale : Alfredo Okenve, a été arrêté et "roué de coups"

Un défenseur des droits humains équato-guinéen, Alfredo Okenve a été…

Gabon : la mouvance Anonymous a attaqué les sites officiels

Des hackers de la mouvance Anonymous ont revendiqué les attaques…

Indonésie : Un avion de Lion Air parti de Jakarta s'écrase…

Un appareil de la compagnie Lion Air a disparu des radars…

Liberia : Weah annonce la gratuité pour le premier cycle universitaire

Le président du Liberia, GeorgeLe président Georges Weah vient d’annoncer…

François Jeronimo Amorin J., héros de la lutte indépendantiste disparaît.

François Jeronimo Amorin Joao compte parmi les ardents militants ayant…

Canal+ condamnée pour un "éloge appuyé" du Togo

La chaîne française Canal+ a été condamnée par le CSA,…

Le Maroc teste son projet de télémédecine en zone rurale

Le Maroc a lancé, le 22 octobre 2018, la phase…

Raila Odinga nommé haut représentant de l'Union africaine

L’Union africaine nomme l’opposant kényan, Raila Odinga haut représentant de…

Arrestation pour contrefaçon de la quinine en RDC 

Deux responsables d'un des plus grands laboratoires pharmaceutiques en RDC…

Ethiopie : au moins 120 clous extraits de l'estomac d'un patient

Des médecins d'un hôpital de la capitale éthiopienne ont extrait…

Le Togo contre la criminalité faunique et floristique

L’autorité chargée de la protection de l’environnement et des ressources…

Médias/RDC : Cinq journalistes "enlevés" à Kinshasa

Cinq journalistes d'un tri-hebdomadaire paraissant à Kinshasa "enlevés" après la…

Le Togo communique sur l’organisme de sécurité sanitaire des aliments

Le Togo est en chantier pour créer un organisme de…

Vers l’interconnexion des douanes de cinq pays ouest-africains

Réunis à Lomé, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, le…

Angola : Le président se réjouit d'avoir freiné la corruption

Le président angolais s'est réjoui des résultats obtenus sur le…

Appel aux bonnes pratiques dans le commerce café-cacao

A l’orée de la campagne de commercialisation du café-cacao, les…

Sierra Leone: le gouvernement annule un contrat avec la Chine

Le gouvernement sierra léonais résilie un contrat de 300 millions $…

L'ancien footballeur Bonaventure Kalou gagne la mairie de Vavoua

L'ancien international ivoirien Bonaventure Kalou a été élu maire de…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Attentats à Jos : Boko Haram menace le Sud chrétien et animiste du Nigéria

3856933_ide-nigeria-jos-01Le groupe islamiste a commis mardi un double attentat à Jos au centre du Nigéria. C’est la deuxième fois que cette organisation fait parler d’elle dans cette localité, majoritairement chrétienne, après avoir sévi à Abuja la capitale.

Un double attentat a frappé hier un marché fréquenté de la ville de Jos, dans le centre du Nigeria à la limite entre le sud à majorité chrétienne et le nord davantage musulman. Les bilans font état d’au moins 118 personnes tuées. On dénombre également plusieurs blessés et de disparus. Selon le porte-parole du gouvernement de l’Etat, les victimes sont en majorité des femmes, revendeuses dans le marché qui a été visé par les explosions.

Goodluck Jonathan, dépassé par les événements.

Goodluck Jonathan, dépassé par les événements.

La double attaque n’avait pas été revendiquée mardi. Les soupçons se portent sur le groupe islamiste Boko Haram. Il aurait des cellules actives à Jos, une ville qu’il a déjà attaquée par le passé. «Il y a eu deux explosions séparées» au marché New Abuja vers 15 heures locales, a indiqué Pam Ayuba, le porte-parole du gouverneur de Jos.  «La première explosion est due à un camion piégé, la seconde à un minibus piégé», a déclaré de son côté Kingsley Egbo, membre de la Task Force militaire (STF) pour l’Etat du Plateau, dont Jos est la capitale, rapporte l’AFP. L’Etat du Plateau marque la limite entre le sud chrétien et animiste et le nord majoritairement musulman.

Ces nouvelles attaques qui se sont produits hors du fief habituel de Boko Haram prouvent que le mouvement rebelle ne compte pas se limiter au nord du pays. Les dispositions prises par les autorités d’Abuja pour contrer la menace se révèlent jusqu’ici improductives. L’armée est dépassée et les services spéciaux n’arrivent pas à anticiper les attaques des islamistes dont les objectifs sont pourtant clairs.

En un mois, deux attentats à la voiture piégée ont fait près d’une centaine de morts à Abuja, la capitale fédérale (à 300 km au sud-ouest de Jos). Le premier a été revendiqué par Boko Haram, engagé dans des actions sanglantes depuis 2009.

Alors que les attaques ont fait plus de 2.000 morts, en majorité des civils, depuis le début de l’année, les sénateurs ont voté mardi à l’unanimité, comme l’avaient fait les députés la semaine dernière, la prolongation de l’état d’urgence dans les Etats de Yobe, Adamawa et Borno (nord-est). Cette mesure était déjà en vigueur depuis un an dans ces Etats. C’est dans l’Etat de Borno que le groupe islamiste armé a enlevé mi-avril plus de 200 lycéennes. Ce rapt a suscité une vaste mobilisation internationale. Les recherches pour retrouver les filles ont reçu le renfort de plusieurs pays étrangers, à la demande du président Goodluck Jonathan.

Jusqu’alors, l’on croyait le sud peuplé de Yoruba et d’Igbo inaccessible à Boko Haram. Certains spécialistes prédisaient même l’incapacité du groupe islamiste à prospérer dans ces régions, arguant de l’organisation sociale différente de celle du nord haoussa et musulman. L’hydre Boko Haram s’enfonce dans le corps malade du géant ouest-africain, plus que jamais affaibli face à un danger intérieur qui s’amplifie depuis 5 ans, avec une capacité de nuisance toujours inégalée.

Le Temps avec AFP

2234 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 42 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter