L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Sommet de Paris : La lutte contre Boko Haram prend forme

La France a accueilli samedi un mini-sommet africain autour du président François Hollande et du chef de l’Etat nigérian Goodluck Jonathan pour établir une stratégie commune contre le groupe terroriste du Nord du Nigéria. Les présidents du Cameroun, du Tchad, du Niger, tous des voisins du Nigéria ont pris part au conclave de Paris. Au titre des puissances internationales engagées dans la recherche des lycéennes enlevées, on note la présence de la Grande-Bretagne, des Etats-Unis et de l’Union Européenne.

La réunion à l’initiative de la France a tenu ses promesses. Une stratégie régionale de lutte contre la secte armée prend forme. Les déclarations faites par les uns et les autres témoignent d’une réelle volonté des dirigeants impliqués dans ce processus à coordonner les efforts en vue d’une issue rapide. 3849081_000-par7882629_640x280

«Boko Haram est devenu une menace majeure pour l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest et maintenant pour l’Afrique centrale», a souligné François Hollande ; il ajoute que «ses liens avec Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique) et d’autres organisations terroristes ont été établis». François Hollande dont l’activisme pour la sécurité en Afrique ouvre un nouveau chantier après le Mali et la République Centrafricaine précise qu’«Un plan global doit être mis en œuvre visant à échanger les informations, à coordonner les actions, à contrôler les frontières et à agir de façon appropriée». Ces déclarations ont été faites par le président français au cours d’un déjeuner avec ses homologues du Nigeria, du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Bénin.

«Nous sommes ici pour affirmer notre solidarité et notre détermination à lutter contre Boko Haram, qui est devenu un problème régional, sinon continental», a déclaré le président camerounais Paul Biya. Son homologue béninois Thomas Boni Yayi a renchéri en affirmant : «Nous sommes décidés à mutualiser nos efforts, nos ressources, au niveau régional et international». Quant à Idriss Deby Itno : «Ces terroristes ont déjà fait du mal dans la sous-région, les laisser continuer, c’est prendre le risque de laisser l’ensemble de la sous-région, de l’Afrique dans le désordre».

Les participants au sommet de Paris

Les participants au sommet de Paris

Même si l’initiative de Paris – à la demande du président nigérian, précise-t-on dans les cercles proches du leader français – a marqué un pas avec cet engagement collectif, on se demande quel est l’objectif immédiat de cette mobilisation. S’agit-il de livrer une guerre totale contre le mouvement islamiste ou simplement engager des actions pour la libération des filles kidnappées ?

Le Temps

Les principales mesures du sommet de Paris sur Boko Haram

Les chefs d’Etat du Nigeria, du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Bénin ont décidé dans l’immédiat :

  • De «procéder à des patrouilles coordonnées».
  • De «mettre en place un système de partage du renseignement».
  • De développer «des mécanismes d’échanges d’information sur les trafics d’armes et renforcer les mesures de sécurisation des stocks des armées».
  • De «mettre en place des mécanismes de surveillance des frontières».

Les mesures à plus long terme :

  • Ils se sont également engagés à «mettre en place une cellule de fusion du renseignement» et à «instituer une équipe dédiée qui identifiera les moyens à mettre en œuvre et élaborera dans un second temps une stratégie régionale de lutte contre le terrorisme, dans le cadre de la Commission du Bassin du Lac Tchad».
  • Au plan international, les participants au sommet se sont engagés à «accélérer la mise en place de sanctions internationales, en priorité dans le cadre des Nations unies, à l’encontre de Boko Haram, d’Ansaru (un mouvement dissident) et de leurs principaux responsables».

Un dispositif international de lutte contre Boko Haram :

  • La France, les Etats-Unis, la Grande Bretagne et l’Union européenne se sont engagés à «soutenir cette coopération régionale et à renforcer le dispositif international de lutte contre Boko Haram et de protection des victimes» (expertise technique, programmes de formation et soutien à des programmes de gestion des espaces frontaliers).
  • Ils se sont également engagés à «mobiliser les bailleurs de fonds en faveur de programmes favorisant le développement socio-économique des régions concernées», en particulier en faveur des femmes.
  • Tous les Etats ont par ailleurs «réaffirmé leur engagement en faveur des droits de l’Homme, et en particulier la protection des droits des jeunes filles victimes de violences, de mariages forcés ou menacés d’esclavage».
  • Le Royaume-Uni accueillera le mois prochain au niveau ministériel une «réunion de suivi» pour faire un point des progrès de ce plan d’action, précise le communiqué final du sommet.
1901 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 35 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter