Les dirigeants de la CEDEAO prêts à combattre Boko Haram

Enfin l’organisation régionale ouest-africaine sort de son silence. Dans des déclarations faites récemment, des responsables de la CEDEAO annoncent que leurs pays vont s’engager dans une lutte sans merci contre le mouvement terroriste Boko Haram.westafricanheads

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a décidé d’intensifier sa collaboration avec le gouvernement du Nigeria pour lutter contre les activités terroristes transfrontalières de la secte islamiste Boko Haram.

L’annonce a été faite par Sonny Ugoh, le responsable de la communication de l’organisation. Il précise que la région du Sahel a récemment connu une forte hausse des crimes transfrontaliers et des actes de terrorisme. Selon lui, cette flambée de violence nécessite une étroite collaboration entre les pays membres de la CEDEAO et les autres organisations communautaires africaines comme la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac).

Il faisait allusion, entre autre, à l’enlèvement récent de quelques 300 jeunes filles dans le nord du Nigéria par la milice islamiste Boko Haram, qui menace de les vendre en esclavage.

« Il y a un sentiment collectif que la CEDEAO est prête et déterminée à soutenir le gouvernement nigérian pour affronter cette menace, parce que ce qui affecte un Etat membre, affecte les autres », a souligné M. Ugoh. Les membres de l’alliance se sentent solidaires, a-t-il poursuivi.

S’exprimant jeudi, lors d’une réunion avec son homologue nigérian, Goodluck Jonathan, en marge du Forum économique mondial sur l’Afrique qui se tient à Abuja,
Mahama a déclaré qu’une rencontre des chefs des services de renseignements des pays membres de la CEDEAO aurait lieu la semaine prochaine à Accra pour discuter de la question sécuritaire dans la sous-région.

Il a ajouté que cette réunion serait spécialement destinée à mettre au point un nouveau cadre de partage de renseignements, pour soutenir les efforts visant à éradiquer la menace terroriste au Nigeria et dans le reste de la région ouest africaine.

Goodluck Jonathan a également rencontré le président de la Commission de la CEDEAO, Kadré Ouédraogo, qui a parlé de la nécessaire solidarité de la Communauté avec le Nigeria.

De même, M. Jonathan a eu reçu l’ambassadeur des Etats-Unis au Nigeria, James Entwistle pour discuter avec lui des modalités de l’actualisation de l’offre faite par le président Barack Obama d’aider le Nigeria à retrouver les filles.

Le Forum économique mondial sur l’Afrique qui a été ouvert jeudi dans la capitale fédérale nigériane a été assombri par la menace de Boko Haram, le groupe islamiste radical nigérian.

Le Temps avec APA et VOA

 

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 863 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Laisser un commentaire