L’actualité vue par Le Temps du Togo

RDC : Journalistes licenciés pour avoir couvert la conférence d’un opposant

Une ONG congolaise dénonce le licenciement de deux journalistes de…

Opic : Nouvelle enveloppe pour financer des projets en Afrique

L’agence américaine Overseas Private Investment Corporation, Opic, a approuvé une…

Le parquet ivoirien recherche "des dizaines de milliards" détournés

La haute autorité pour la bonne gouvernance a saisi le…

La Chine envisage son entrée dans le capital de Asky…

Le Fonds de développement Chine-Afrique (CAD-Fund) s’intéresse à Asky Airlines,…

Suppression de l’aide à la presse : "presse morte" maintenue en…

Les patrons de presse veulent protester en Côte-d'Ivoire contre la…

Participation des FAT aux opérations de maintien de la paix

Les Forces Armées Togolaises, FAT, ont organisé une journée d’information…

La Maison familiale de formation rurale se mue en Association

La Maison familiale de formation rurale rouvre à Manga avec…

William Gomis, ex-joueur de Saint-Etienne, tué dans une fusillade

Les dirigeants et joueurs de l’As Saint-Etienne sont profondément affectés…

Nigeria: une explosion de gaz fait plusieurs morts

Une explosion de gaz suivie d’un incendie a tué plusieurs…

La commune de Tsévié célèbre le mois de l’état civil

La mairie de Tsévié célèbre en partenariat avec le Service…

Ghana: Yahsat lance son service internet à haut débit par…

Le fournisseur de connectivité par satellite, Yahsat, a officiellement lancé…

Sénégal: la BOAD subventionne la construction d’infrastructures scolaires

Le Sénégal projette de construire cinq cent salles de classe…

Arrêté pour avoir comparé les Kenyans à des singes

Un homme d'affaires chinois a été arrêté au Kenya après…

RDC : Militants de Lucha libérés après deux jours de détention

Les sept militants de Lucha (Lutte pour le changement), arrêtés…

Transhumance : La campagne 2018 n’a enregistré aucune mort d’homme

Le Comité National de Transhumance (CNT) a tenu ses assises…

Ouganda : Les autorités interdisent un festival qui célébrerait l'homosexualité

Les autorités en Ouganda ont interdit un des plus importants…

RDC: Officiers arrêtés pour n'avoir pas empêché Lucha de manifester

Deux officiers de la police, accusés de n'avoir pas empêché…

RDC: libération du journaliste Tusenge Sebazungu contre rançon

Une organisation de défense de la presse annonce la libération…

Chine : 60 milliards de dollars au développement de l'Afrique

La Chine va consacrer soixante milliards de dollars supplémentaires au…

Hama: Un hebdomadaire tchadien suspendu pour "fausses informations"

Al-Chahed, un hebdomadaire tchadien, a été suspendu trois mois pour…

Bénin : Sanctions envisagées pour les footballeurs mentant sur leur âge

Bénin, le nouveau président de la fédération de football promet…

PPT : Carlos Kétohou passe les charges à Isidore Akollor

Le Patronat de la Presse Togolaise, PPT, a renouvelé son…

L’Université de Kara ouvre un master en planification de développement

L’Université de Kara va ouvrir cette année un programme de…

Les radios rurales du Togo souhaitent la performance

Les radios rurales du Togo sollicitent l’appui du gouvernement et…

Santé : Cas de cataractes pris en charge dans le Tchamba

Une opération chirurgicale foraine de la cataracte s'est déroulée du…

Ghana : les déchets électroniques passeront à l’usine

Le président du Ghana, Nana Akufo-Addo, a annoncé mercredi la…

Niger : Trois activistes société civile interdits de séjour à Agadez

Venus en séjour à Agadez, trois activistes nigériens, n’ont pu…

Elections RDC: un milicien condamné pour viols sur enfants, candidat

En RDC une ONG est en colère contre la CENI…

Kenya : La vice-présidente de la Cour suprême arrêtée pour corruption

La vice-présidente de la Cour suprême du Kenya, Philomena Mwilu,…

Le Bénin introduit une taxe sur les réseaux sociaux

Depuis le 03 août 2018, l’utilisation de WhatsApp, Facebook, Twitter…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Sécurité en Afrique de l’Ouest : Il faut détruire Boko Haram

Le Gouvernement nigérian a échoué dans sa lutte contre le mouvement terroriste Boko Haram. En faisant appel à des puissances étrangères pour l’aider à retrouver les 200 lycéennes enlevées par l’organisation islamiste qui sévit au nord du pays, Goodluck Jonathan, le président nigérian, a reconnu l’incapacité des forces armées nigérianes à combattre et neutraliser le mouvement. Mais la feuille de route donnée à ces missions conduites par des agents des plus grandes  puissances militaires du monde ne peut se limiter à la recherche et la récupération des filles menacées d’esclavage et de mariage forcé.

boko-haram5

Ces bandits armés affirment vouloir conquérir toute l’Afrique de l’Ouest.

Même si après les expériences d’Afghanistan, d’Irak et de Somalie, la lutte contre le terrorisme n’a pas réussi à s’organiser dans le cadre des relations classiques entre les nations du monde comme une forme de conflagration dont les interventions devraient être programmées et exécutées suivant un plan admis par les protagonistes, la situation au Nigéria impose que l’on s’y prenne autrement. Les Etats-Unis, la France, la Chine et la Grande Bretagne, ne peuvent pas se contenter de mettre leurs ressources matérielles et humaines à la disposition des officiels nigérians. Cet Etat en faillite sur le plan de la sécurité  n’a pas les capacités de conduire ou d’orienter une mission internationale de cette envergure. A défaut pour les Nations Unies de s’y impliquer, il faudra bien que l’opération du nord du Nigéria ait une structuration et un agenda bien planifié.

Si le Nigéria ne peut élaborer un mandat clair dans ce sens, il appartient à la communauté internationale de se rendre à l’évidence de l’étendue du danger et prendre les mesures appropriées dès maintenant. L’objectif est bien entendu de retrouver les membres du réseau terroriste et les soumettre au châtiment qu’ils méritent. A supposer une seule fois que les lycéennes soient sauvées des mains de leurs ravisseurs et remises à leurs familles, il est clair que Boko Haram ne digèrera pas l’échec pour ensuite en faire bonne conscience. Ces islamistes sont ennemis de la modernité et du développement. Leurs convictions vont à l’encontre de la culture et des valeurs que partagent la majorité des peuples du monde, y compris ceux d’Afrique. En s’engageant de façon aussi effrontée contre ce qu’ils appellent « l’école occidentale », les bandits de Boko Haram s’en prennent aux fondements de l’Etat de droit. L’exploitation qu’ils font de l’islam ne peut convenir à ceux qui pratiquent honnêtement cette religion, dont les principes essentiels sont connus et s’accommodent avec la vie moderne dans les sociétés du monde libre.

Combattre les fanatiques de Boko Haram demandera alors une organisation et des techniques différentes de celles utilisées sous d’autres cieux et dans d’autres conflits de ce type. Il a été démontré que l’organisation a infecté les villes et villages du septentrion nigérian, qu’elle a ses adeptes un peu partout et des complicités au sein de l’armée et de l’administration. Le travail qui s’engage consistera à déstructurer l’organisation d’Abubakar Shekau et réduire ses capacités de nuisance. Cela ne peut être une mission de quelques jours.  Il y aura à coup sûr des dégâts collatéraux. Mais ce sera le prix à payer pour empêcher la horde de fous d’Allah d’étendre leurs bêtises sur le reste de l’Afrique de l’Ouest, comme ils en ont l’ambition.

K. Agboglati

2378 Vues totales 2 Vues ce jour
(Visited 61 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Newsletter