Ligue des Champions: Le Real prend une légère avance sur Bayern (1-0)

Victoire sur la plus petite des marges pour le Real Madrid face au Bayern Munich en demi-finale aller de la Ligue des champions. Karim Benzema a inscrit le but victorieux.

[wysija_form id= »2″]

Le Real Madrid a pris une petite option face au Bayern Munich avec le match retour des demi-finales de la Ligue des champions. Grâce à un but de Karim Benzema à la 19e minute, la Casa Blanca ira en Bavière avec un avantage d’un but.benzema-ouvre-le-score-pour-le-real-direct

D’entrée, Madrid a été pris à la gorge par le champion d’Allemagne, qui pressait très fortement et récupérait le ballon très haut. Mais insuffisamment toutefois pour s’approcher du but d’Iker Casillas, à part sur un tir en pivot non cadré d’Arjen Robben (14e) et une volée de Toni Kroos contrée (18e).

C’est d’ailleurs sur ce ballon récupéré que le Real a poignardé son adversaire dans le dos : Cristiano Ronaldo, de retour après trois semaines de blessure, a lancé magnifiquement le latéral gauche Fabio Coentrao qui a centré pour Benzema, à la finition d’un plat du pied (19e).

Le Bayern a poussé, en vain

Muet lors des sept précédentes rencontres, l’attaquant a offert le deuxième but à Ronaldo mais, seul devant la cage, le Ballon d’or a inexplicablement expédié l’offrande au-dessus des buts gardés par Neuer (27e).

En face, l’autre Bleu titulaire, Franck Ribéry, a eu beaucoup de mal à exister, bien pris par un excellent Coentrao et l’ensemble de la défense merengue. Cette dernière a su faire le dos rond en fin de première période quand le Bayern a enchaîné les déferlantes sur les ailes, sans parvenir à conclure.

A l’inverse, le Real se montrait dangereux à chaque fois qu’il remontait le terrain en contre-attaque. Angel Di Maria a eu la balle du break, seul au second poteau, mais il a lui aussi frappé au-dessus (41e). Et juste après la pause, Ronaldo s’est retrouvé décalé sur la droite de la surface mais sa frappe croisée a été sortie par le gardien munichois (48e). Quant au Bayern, un peu moins dominateur au fil des minutes, il a continué à pousser mais de manière brouillonne, Robben retombant souvent dans ses travers individualistes. Même l’entrée de Thomas Müller et Mario Götze n’a pu inverser le cours des choses. Le premier a expédié une frappe brûlante au ras du poteau (81e) et le second, seul au point de penalty, a trouvé sur sa route Casillas (85e).

A la bataille des entraîneurs, Carlo Ancelotti l’a emporté : l’entraîneur madrilène a poursuivi sa série d’invincibilité face au Bayern Munich tandis que Pep Guardiola a concédé sa première défaite en sept rencontres à Bernabeu.

Source: Ouest France

Avatar
A propos Rédaction Le Temps 771 Articles
La Rédaction Le Temps. Une équipe dévouée de journalistes professionnels. Depuis 1999, nous servons à nos lecteurs des informations et analyses de qualités. Notre ligne éditoriale est conforme aux intérêts supérieurs du Togo. Contact: togoletemps@gmail.com/admin@letempstg.com

Soyez le premier à commenter

Votre avis sur cet article