L’actualité vue par Le Temps du Togo

Côte d’Ivoire : Les caches d'armes de Guillaume Soro

Une cache d'armes a été découverte à Bouaké, le 18…

Vient de paraître : Togo, le prix de la démocratie, par…

Le Togolais Dany Ayida, représentant-résident du NDI en RDC, vient…

Disparition : Essoyaba Boukpessi est décédé le 18 mai dernier

Essoyaba Boukpessi, le président du club de football As Togo…

Inde: Une chèvre née avec un œil et une oreille

D’après une vidéo de Barcroft Animal, une chèvre est née…

La BADEA accorde 60 millions de dollars à La BIDC

La BADEA et la BIDC ont signé un accord de…

Un financement de 5 milliards CFA de la BID pour…

Le Togo a obtenu de la BID un financement de…

Pacôme Yawovi Adjourouvi, un conseiller de Faure Gnassingbe si proche…

Selon Jeune Afrique, le Franco-Togolais Pacôme Yawovi Adjourouvi, maire adjoint…

Coton: Une production importante de 108.000 tonnes depuis la reprise…

La NSCT annonce bonne nouvelle pour le coton avec une…

Agriculture : Quand le gouvernement se risque à relancer la filière…

Faure Gnassingbé veut encourager le développement, la relance et la…

Pays-Bas : Le roi Willem-Alexander, co-pilote sur des vols commerciaux

Pilote avant de devenir souverain en 2013, le souverain des…

Economie : Deux missions de la BAD en cours au Togo

Deux missions de la BAD sont actuellement à Lomé pour…

Togo:Appel des partis de l’opposition aux députés UNIR pour un …

Deux groupes de partis de l’opposition ont lancé un appel…

Assemblée nationale: La commission des lois va étudier une proposition…

La Commission des lois de l'Assemblée nationale étudiera ce mercredi…

France : Edouard Philippe nommé Premier ministre

Le nouveau premier ministre français est Edouard Philippe, et sa…

L'OMS confirme un deuxième cas lié au virus Ebola en…

L'OMS a confirmé dimanche l'existence d'un deuxième cas de contamination…

Nigéria : L’émir Sanusi II de Kano accusé de détournement de…

L’émir de Kano, Sanusi II, est visé par une enquête…

Diplomatie : Eli Ben-Tura, nouvel ambassadeur d’Israël au Togo

Dans l’optique du sommet Israël-Afrique à Lomé en octobre prochain,…

Togo: Le gouvernement veut instaurer un dialogue avec les populations…

L’inefficacité de la  politique des aires protégées pousse le gouvernement…

RDC : Annonce d'une épidémie du virus Ebola dans la province…

L’Organisation mondiale de la santé indique avoir été informée par…

Viettel Global tenté par le marché télécoms nigérian

Le marché télécoms nigérian semble prometteur, ce qui attire Viettel…

Zimbabwe : Vers une canditature unique de l’opposition contre Robert Mugabe

A l’approche de la présidentielle de 2018 au Zimbabwe, l’opposition…

120 ans après la tragédie, la communauté Bassar s’en souvient

Bassar commémore chaque année la tragédie de l'expédition allemande sur…

Finance : La BIDC lance un emprunt obligataire de 50 milliards…

La BIDC, la banque d'investissement de la CEDEAO, lance un…

Afrique du Sud : Des affiches  nazies pour un suprémacisme blanc…

Des affiches inspirées de la propagande nazie  pour une suprématie…

Tribune: Éviter une nouvelle crise politique désastreuse au Togo

Au Togo, la démocratie serait impossible: verrouillage des institutions au…

Exposition: "Le Prix de l'aventure" par Folly Koumouganh

Le photographe togolais Folly Koumouganh expose du 12 mai au…

Faure Gnassingbe à Kigali dans le cadre d’un sommet africain…

Le président togolais effectue un voyage à Kigali dans le…

Afrique : Les investissements directs à l'étranger menacés par l’incertitude…

Les ministres africains et des investisseurs directs à l'étranger  étaient…

​RDC: Des dirigeants du Kasaï central menacent de "tuer" la…

Reporters Sans Frontière dénonce les principaux dirigeants de la province…

«
»
TwitterFacebookGoogle+

Agriculture: Quel avenir pour le coton togolais ?

La Nouvelle société cotonnière du Togo, successeur de la Sotoco, se dit confiante quant à l’avenir du coton, avec une production de 200.000 tonnes en 2020.

Objectif maximal  de production pour la NSCT à l’horizon des années 2020 : 200.000 tonnes de coton-graine avec 95% de qualité de premier choix, sur près de 140.000 hectares, à en croire le colonel-ministre Ouro-Koura Agadazi, qui ne donne jamais dans la nuance…

En réalité, il s’agit d’un objectif minimaliste. Du temps de la Sotoco, les surfaces cultivables passèrent de 14 603 hectares en 1974 à 198 851 hectares en 2004-2005. Soit 50.000 hectares de plus que l’objectif fixé par le colonel-ministre. C’est dire qu’une diminution  des surfaces est en cours, en faveur des cultures vivrières.

L’optimisme quant au futur du secteur est à la base du tocsin de la mobilisation que sonne la NSCT depuis février 2014. Il est vrai qu’après avoir chuté à 39.000 tonnes en 2005, suite à la gestion calamiteuse de la Sotoco, la production  est repartie péniblement à la hausse. Et elle ne porte pas vraiment à un optimisme réel. Par exemple,  la campagne de 2009-2010 a donné 28000 tonnes de coton-graine, alors même que l’Etat mettait sur pied la NSCT. Elle est tout de même passée à 46800 tonnes en 2010-2011, puis à 79510 tonnes au titre de la campagne 2011-2012, et 100.000 tonnes en 2013. Des hausses mesurées et continues qui s’expliquent par le paiement des arriérés dus aux cotonculteurs et à un regain de la confiance dans leur camp.

Des pratiques qui peuvent retarder l’embellie du secteur

Cependant, le tableau n’est pas aussi reluisant que le présente la NSCT et le Ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (MAEP). Dans un document publié l’année dernière, le Mouvement Martin Luther King a dénoncé des pratiques frauduleuses et un système d’exploitation des masses paysannes par la NSCT et le MAEP.

recolte_coton_2

Le système est basé par la fourniture d’intrants agricoles à des prix exorbitants, l’achat au kilo du coton aux paysans à des prix très bas- par exemple 230 Cfa contre 350 Cfa proposé par les paysans, occasionnant ainsi leur  endettement, le déclassement de la qualité du coton.

Le coton est le 2ème produit d’exportation après le phosphate, et principale source de revenus agricoles du Togo. Il représente près de 50 %  des recettes d’exportation et contribue au PIB entre 2,4 et 4,3%. Le secteur emploie 275.000 contonculteurs, selon la SNCT.

 

1130 Vues totales 1 Vues ce jour

Laisser un commentaire

Newsletter