Dama Dramani : « La session parlementaire sera consacrée aux réformes »

 

La première session parlementaire ordinaire de l’Assemblée nationale sera consacrée aux réformes constitutionnelles et institutionnelles, a déclaré le président Dama Dramani au cours de son discours inaugural, hier, au Palais des Congrès. L’opposition n’est pas de cet avis. On s’attend donc à de chaudes empoignades au cours de cette première session ordinaire de l’année.

Pour l’ancien Président du RPT, l’Assemblée nationale est le cadre approprié pour ces réformes attendues par les partis politiques, le pouvoir et les organisations de la société civile. Il a alors déclaré:

…le rôle du parlement dans le processus de ces réformes fait déjà l’objet de débat au sein de la classe politique, et même de ma société civile, tout en ajoutant qu’il est « indispensable, dans l’intérêt même de la richesse de ce débat tout à fait démocratique, d’inviter les uns et les autres à avoir une vision plutôt républicaine des fonctions de base du parlement à savoir, sa finalité, ses missions, ses objectifs et son rôle effectif dans un Etat de droit.

Un fait que rejettent Mes Isabelle Ameganvi et Dodji Apevon, respectivement présidente du groupe parlementaire ANC et Président du CAR, à la fin de la cérémonie inaugurale. « L’Assemblée nationale a toujours légiféré sur les accords politiques issus de discussions entre pouvoir et opposition », a tenu à préciser Me Ameganvi, prenant le contre-pied du président UNIR de l’Assemblée nationale.

Dama Dramani

Me Dodji Apevon a abondé dans le même sens, en insistant sur le fait qu’un dialogue intertogolais entre pouvoir et opposition doit préalablement avoir lieu sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles, avant toute discussion à l’Assemblée.

Le gouvernement devrait présenter les réformes devant l’Assemblée nationale dont la 1ère séance a commencé ce jeudi à 09 heures.

Les réformes, qui divisent pouvoir et opposition, portent surtout sur la durée et la limitation du mandat présidentiel, le cadre électoral.

Avatar
A propos Komi Dovlovi 799 Articles
Journaliste chroniqueur, Komi Dovlovi collabore au journal Le Temps depuis sa création en 1999. Il s'occupe de politique et d'actualité africaine. Son travail est axé sur la recherche et l'analyse, en conjonction avec les grands  développements au Togo et sur le continent.

Laisser un commentaire